Les jeunes Ecaussinnois vont désormais pouvoir participer à la vie politique de leur commune grâce à l’instauration d’un conseil communal des jeunes. Le but de cette démarche est de donner la parole aux jeunes âgés de 12 à 18 ans et de leur permettre de participer activement aux projets de la commune. L'initiative sera portée par le service jeunesse et animée par la maison de la jeunesse.

"La mise en place d’un conseil communal des jeunes manquait cruellement à Ecaussinnes", indique Julien Sluys, échevin à la commune d’Ecaussinnes. "Une réunion d’information se tiendra le 20 septembre prochain afin d’en dire plus sur le projet. A partir du mois d’octobre ou novembre, le conseil communal des jeunes devrait se réunir environ une fois par mois pendant deux ans. Les jeunes pourront ainsi mener des projets et interpeller les élus communaux."

De nombreux sujets seront traités lors de ces réunions hebdomadaires. Les jeunes pourront ainsi discuter de sport, activités culturelles, écologie, etc et mettre en place des projets concrets. Ils auront également l’occasion de rencontrer d’autres jeunes de conseils communaux d'autres communes ainsi que des partenaires externes. Un budget de 3 000 euros a été alloué pour le lancement du projet.

Pour attirer les candidats, la commune ira à la rencontre des jeunes dans les mouvements de jeunesse, les clubs sportifs ou encore à la gare et autres lieux fréquentés par ces derniers afin de distribuer des flyers et en dire plus sur l’initiative. Des affiches seront également mises en place à différents endroits de la commune.

La commune d’Ecaussinnes aura donc droit à un conseil communal des jeunes en plus de celui des enfants et le traditionnel conseil communal. Le groupe Ensemble s’est donc questionné sur les agendas de ces réunions, qui seront peut-être trop chargés. "Cela ne devrait pas poser de problème", répond Julien Sluys. "Le but est de faire collaborer les différents services pour que cela se passe au mieux. Les jeunes sont également autonomes. Des rôles seront donc attribués à chacun, le tout supervisé par un organisme externe. La maison des jeunes a également le temps de s’organiser d’ici le mois de septembre voire octobre pour pouvoir organiser au mieux ces conseils communaux des jeunes."