Les membres de l'AJ disposent d'un budget de 100 000 euros pour mener à bien leurs actions.

Ces derniers mois, les jeunes ont donné de la voix pour réclamer du changement et une véritable justice climatique. Plus engagée que jamais, la jeunesse souhaite aujourd’hui montrer qu’elle compte, qu’elle a des idées et qu’elle aussi doit pouvoir avoir droit au chapitre. Ce jeudi, l’assemblée des jeunes s’est donc réunie à Havré afin de désigner ses président et vice-président.

Ce sont respectivement Mâlik Bensalem et Éric Melickian qui ont été élus. Du côté de l’Athénée provincial de La Louvière, on ne cache pas la fierté de voir Mâlik Bensalem, élève de la section langues-allemand, décrocher la présidence. "La région du Centre va apporter sa touche spéciale, sa conviction, sa faculté de rassemblement et de mobilisation et Mâlik Bensalem va porter les projets de développement durable des écoles provinciales de la province de Hainaut avec ses qualités humaines et son grand cœur."

Le jeune homme de 16 ans a notamment été à l’initiative de plusieurs marches organisées en faveur du climat dans la Cité des Loups. La dernière en date avait eu lieu le 7 février. "Il portera également une attention particulière aux projets portés par le groupe Ecoteam de l’Athénée Provincial et notre green zone qui va germer dès ce printemps", ajoute-t-on encore du côté de l’établissement scolaire louviérois.

L'an dernier aux côtés des jeunes de Youth For Climate, les élèves de l’enseignement provincial secondaire et supérieur s'étaient exprimés dans la rue mais aussi en menant des projets concrets liés aux préoccupations du développement durable. La Province de Hainaut avait souhaité aller plus loin en proposant aux élèves un exercice de démocratie participative via la constitution d’une assemblée des jeunes (AJ).

Concrètement, les élèves de quatrième secondaire issus de 23 établissements provinciaux ont été sollicités pour constituer cette toute nouvelle assemblée avant la fin de l'année scolaire dernière mais aussi pour décider des projets qu’ils aimeraient réaliser. Ils sont ainsi 56 à siéger, choisis par leurs pairs, et ont deux ans pour construire une initiative.

Depuis de nombreuses années, la Province travaille avec ses établissements sur les questions du développement durable : éco-teams, projet Proxial pour promouvoir une alimentation de proximité, mise en place de zones refuge pour la biodiversité,... L’Assemblée provinciale des Jeunes est un outil complémentaire. Accompagnés de plusieurs services provinciaux, les jeunes n’ont pas seulement à décider des orientations qu’ils veulent donner : ils ont également accès à un budget participatif de 100 000 € en deux ans qui les aide à passer de l’intention à l’action.

Le ou les projets étudiés et retenus seront concrétisés en 2020. "Dans sa déclaration de politique générale, le Collège provincial dédicace une partie de son budget aux actions citoyennes. La mise à disposition d’une partie de ce budget participatif pour que les jeunes concrétisent des projets qui leur tiennent à cœur nous a semblé une belle manière de les réconcilier avec la chose publique. Notre espoir est qu’ils accaparent toutes les thématiques sociétales qui les concernent", explique Serge Hustache, président du Collège provincial.

Choix stratégiques, transparence, affectation des budgets, communication autour des initiatives prises mais surtout concrétisation de ces orientations. Le travail ne manque pas et devrait être un véritable exercice démocratique pour ces jeunes, citoyens de demain.