Centre

Plusieurs scènes ont été tournées du côté d’Écaussinnes.

Diplômé du conservatoire de La Louvière en art dramatique et déclamation, Jonathan Gianquinto n’est pas un inconnu dans le paysage culturel et artistique louviérois. À la tête du Festival d’humour du Centre, le jeune quadragénaire enchaîne les tournages aussi bien en tant que comédien qu’en tant que scénariste. D’ici peu, c’est dans un rôle de figurant que les téléspectateurs pourront le retrouver sur le petit écran.

Jo Gianquinto a en effet participé au tournage de la série Les Misérables, dont certaines scènes ont été tournées à Écaussinnes, notamment au château fort d’Écaussinnes-Lalaing, dans le courant de l’année 2018. Au total, ce sont six épisodes de 60 minutes environ qui seront diffusées dans le courant de cette année sur BBC One.

“C’était une expérience particulièrement enrichissante parce que c’était un tournage très professionnel. Entre les nombreux techniciens présents sur place, la préparation des scènes et les costumes d’époque,… C’était très planifié, bien préparé,… Je suis heureux d’avoir pu assister à cela”, explique le Louviérois. Au total, deux jours auront été nécessaires pour mettre la scène en boite.

Fort de cette nouvelle expérience, Jo Gianquinto espère poursuivre dans cette voie. “Je suis inscrit dans plusieurs agences belges et françaises, je participe à de nombreux castings. Décrocher des rôles principaux reste quelque chose de difficile. Mais je ne baisse pas les bras, j’essaie d’enchaîner un maximum de tournages pour acquérir l’expérience. Je pense qu’il faut inévitablement en passer par là avant d’aller plus loin.”

Conscient que le fait d’avoir plus d’une corde à son arc est susceptible de faire la différence dans un milieu difficile, le comédien ne reste pas inactif. Tour à tour humoriste, comédien, présentateur ou animateur, figurant, scénariste ou encore réalisateur, il ne se ferme aucune porte. “J’ai participé à de nombreuses scènes ouvertes et aujourd’hui, je prépare mon deuxième one-man-show. Jusqu’ici, je me suis surtout consacré aux courts-métrages mais j’espère aller plus loin.” Verra-t-on bientôt un Loup sur grand écran ? Rien ne semble impossible.