La maison de jeunesse d’Écaussinnes rempile pour une deuxième année. Après le succès de la première édition en 2020 du Pékin-Express made in Écaussinnes, elle remet le couvert pour une nouvelle édition. Du 12 au 16 juillet, la maison de jeunesse Epidemik organise invite les habitants de la région de se lancer dans l’aventure.

Pendant une semaine, les participants arpenteront la Belgique entière pour réaliser des épreuves. Les étapes sont bien entendu tenues secrètes. Marcher, prendre le train, faire du stop, prendre le bus, le tram, marcher encore, la compétition reste fidèle à la version originale française.

L’objectif final est d’amasser le plus de points possibles et de battre les autres équipes à la fin de la semaine. Les étapes sont bien entendu tenues secrètes. "Cinq jours et quatre nuits totalement géniales qui vous laisseront un impérissable souvenir", précisent les organisateurs, Gontran, Jeff, Louise, Nina et Chloé. L’occasion aussi de visiter des endroits grandioses ou insolites, des paysages méconnus de la Belgique.

Une PAF de 125 euros par personne est demandée pour une expérience hors du commun. Adultes, ou mineurs d’au moins 12 ans, les trinômes sont également possibles. Seule la présence d’au moins un adulte est demandée. Vous trouverez toutes les informations pratiques sur le site www.epidemik.be

Durant cet été, plusieurs activités sont organisées par la maison de jeunesse pour les plus jeunes, comme la création d’une fresque murale. En collaboration avec le comité de quartier du centre historique d'Écaussinnes et l'artiste picturale Mélanie Mertens, ce stage permettra à une dizaine de jeunes de vivre une semaine de créativité, de jeu, de rencontres et de plaisir. "L'idée est de créer une grande fresque très colorée et originale. Chaque jeune aura son mot à dire dans la réalisation de celle-ci", explique la MJ Epidemik. L’agenda est donc bien rempli pour ces vacances scolaires.