Centre L'animal a été retrouvé mort avec une blessure au cou.

Une habitante de Braine-le-Comte a eu la très mauvaise surprise de découvrir le corps sans vie de son poney ce dimanche. L'animal, a priori en bonne santé, gisait dans sa prairie située à la chaussée de Bruxelles et présentait une blessure suspecte au niveau du cou. "C'est une plaie similaire à celle occasionnée par des projectiles de plomb", a constaté la police de la Haute Senne qui a été contactée le lendemain des faits par la propriétaire afin d'établir un constat et recevoir une plainte.

Le décès est d'autant plus suspect que le poney n'a pas été le seul animal frappé par ces plombs. "Une chèvre a aussi été blessée au niveau de la patte avant gauche", explique la police qui a ouvert une enquête. "Les faits se sont produits dans une prairie qui se situe juste à côté d'un champ où la chasse est autorisée. La propriétaire n'a toutefois pas aperçu de chasseur ce dimanche."

Ce n'est pas le cas d'autres riverains. Certains affirment avoir entendu des coups de feu dimanche, d'autres assurent avoir aperçu des chasseurs au milieu de champs le long de la chaussée de Bruxelles. "Serait-il possible que des chasseurs aient tenté de tuer des oiseaux dans le champ juste derrière et qu'il s'agit de balles perdues ?", se demande la propriétaire qui cherche à comprendre.

Il pourrait donc s'agit d'un accident de chasse. Mais cette hypothèse ne peut pour le moment pas être confirmée. D'autres pistes sont d'ailleurs envisageables comme celle de tirs de carabine à plomb isolés, hors du contexte de la chasse. L'enquête tentera de le déterminer.