En septembre dernier, le centre culturel de Chapelle avait lancé un appel à projet pour les artistes de la commune. Peintres, comédiens, ébénistes, les artistes de toutes disciplines pouvaient entrer leur dossier. C'est suite à la crise sanitaire que centre a décidé de débloquer un budget de 10 000 euros. "C e projet a pour but d’être un pont entre l’art et le quotidien des citoyens", a expliqué le centre culturel. " Le rôle des artistes sélectionnés sera d’aider à réaliser ce lien, par la création d’œuvres d’art placées dans l’espace public." L'objectif étant d'offrir un regard neuf sur la commune et de mettre en valeur le territoire chapellois.

Les différents artistes sélectionnés ont été contactés, et l'un d'entre-eux est Aurore Desaege. C'est son personnage Madame T'ChatAlors qui a séduit le centre culturel. " L'idée est venue lorsque je discutais avec mon enfant de quatre ans", explique Aurore Desaeger. "On s'est dit qu'il serait amusant de donner vie à Madame T'ChatAlors pour rendre hommage à cette si belle commune."

Aurore Desaeger habite Chapelle depuis maintenant sept années. Architecte d'intérieur en journée, dans son temps libre, la jeune femme est une passionnée de la création. " Je crée des vitraux régulièrement", déclare l'artiste. " Le travail du verre est tellement intéressant, que c'est devenu un bonheur de le faire. C'est d'ailleurs en travaillant un jour sur un projet, que j'ai eu l'idée de Madame T'ChatAlors."

Imaginez-vous une guitare formant le corps d'un chat. C'est exactement ce qu'a créé la Chapelloise. La face supérieure de l'instrument de musique a été enlevé pour le remplacer par un magnifique vitrail aux couleurs de la commune, jaune et bleu. Une lampe a ensuite été placée à l'intérieur pour illuminer l'objet. Il a ensuite été placé sur un trépied à trois pieds. "C'est à ce moment qu'on s'est dit que ça serait chouette de rajouter des éléments du chat, qui est le symbole de la commune", avoue Aurore Desaeger. "C'est pourquoi une queue a été ajoutée sur le trépied et qu'un abat-jour sur le manche formera la tête du chat."

Véritable emblème de la commune, le chat a également été choisi par l'artiste pour des raisons personnelles. "Je trouvais que l'animal n'était pas assez féminin lorsqu'il était emprunté pour des projets", ajoute Aurore Desaege. "C'est donc aussi un clin d'oeil aux femmes de la commune, en rendant l'objet féminin et délicat."

Mais le projet ne s'arrête pas là. L'artiste souhaite mettre en scène Madame T'ChatAlors dans plusieurs vidéos. Actuellement, la jeune femme est à la recherche de témoignages de Chapellois. Souvenirs, anecdotes, toute histoire est la bienvenue. "Le but est de donner un regard sur la petite ville qu'est Chapelle-lez-Herlaimont", souligne Aurore Desaeger. "Cela peut-être une anecdote marrante lors d'un carnaval ou une petite vidéo d'un mariage. Que ce soit un mot, un dessin ou un commentaire, Madame T'ChatAlors a besoin des habitants de Chapelle." Si vous êtes intéressez, vous pouvez envoyer vos idées à l'adresse mail : info@atelierartdko.be.

Pour des raisons évidentes, la jeune femme n'a pas encore dévoilé le design de Madame T'CharsAlors. Il devrait être dévoilé prochainement. La capsule vidéo devrait, en tout cas, être exposée au centre culturel d'ici la mi-mai.