Centre

Des sculptures géantes en chocolat vont garnir le château de Seneffe.

On connaissait les sculptures de glace ou de sable. Voilà désormais l'arrivée d'un matériau qui colle encore mieux à la Belgique : le chocolat. La première exposition de sculptures en chocolat du monde vient d'être lancée. Après avoir fait un arrêt à Durbuy en mars 2018 puis à Hélécine en décembre dernier, l'expo ChocoPalace débarque à Seneffe. Elle prendra ses quartiers dans l'Orangerie du château de Seneffe du 9 février au 10 mars 2019.

Les visiteurs pourront découvrir près de 40 sculptures d'animaux à taille réelle. "Ils ont tous été entièrement sculptés en chocolat", précise Raphaël Warny de l'agence Imagine qui a mis sur pied l'exposition. "Le gorille mesure par exemple plus de 2 mètres. On y retrouvera aussi tous les animaux de la jungle, dans un décor de circonstance. Le tout agrémenté d'un panneau didactique expliquant comment la sculpture a été réalisée."

© Magali Dubois

© Magali Dubois

Toutes ces sculptures ont été réalisés par une quarantaine d'artistes venus de Belgique mais aussi des Pays-Bas ou de France. Quant au chocolat, il est également belge puisque c'est la chocolaterie Belcolade qui met à disposition la matière première. "Cela fait plusieurs années que le projet est en cours. Pour réaliser une sculpture, il faut parfois plusieurs mois de travail. Il n'est donc pas question de les détruire entre chaque exposition et de les refaire."

Il n'est pas non plus question de manger ce chocolat qui n'est en effet pas comestible. "Ce sont les déchets de la chocolaterie. Inutile de venir et de croquer un petit morceau dans les sculptures (rires). Pour conserver le chocolat entre chaque exposition, nous devons bien évidemment le traiter et réaliser quelques petites retouches parce que le transport détruit parfois des morceaux."

Parallèlement, l'exposition accueille des exposants du milieu du chocolat : vendeurs de biscuits, macarons, nougat mais également de champagne au chocolat. Un atelier didactique pour les enfants est également organisé. Notons que l'exposition prévue du 9 février au 10 mars serra ouverte uniquement les week-ends. Pour les écoles, il est toutefois possible de s'y rendre en semaine, sur réservation. 

© Goupil

© Magali Dubois