Dans le cadre de la continuité de la sensibilisation au devoir de mémoire, le Lycée provincial des Sciences et des Technologies de Soignies ( LPST ) organise une intervention spéciale ce vendredi 6 mai. Une rencontre entre passé et actualité. Au sein même de son établissement, LPST a donné rendez-vous à Abdullah Imerov, le président de l’association belge des Ouighours ainsi qu’à Quelbinur Sidiq, une rescapée d’un camp de concentration de Chine.

L’événement veut donner naissance à une éventuelle synergie entre l’association concernée et la cellule Hainaut Mémoire qui travaille dans le secteur éducation permanente et jeunesse. Les élèves ont préparé le rendez-vous à travers des consultations d’expositions. "En général, un élève est touché par le devoir de mémoire à travers les rencontres et les témoignages. Ces dernières apportent une dimension réelle et émotionnelle", confie Judith Rossay, Coordinatrice pédagogique du degré qualifiant.

La détermination d’enseigner des valeurs démocratiques aux futurs acteurs de la société passe par la volonté de sensibiliser. Ce n’est pas la première activité proposée dans ce cadre puisque les élèves ont déjà assisté à la visite de Nikita Imambajev qui a travaillé sur un reportage sur les mineurs étrangers non accompagnés ainsi qu’à la rencontre d’Alberto Israel, l’un des derniers survivants de la Shoah.