L'édifice religieux va se transformer en centre wellness avec des chambres d'hôtes.

Un jacuzzi, un sauna, un espace de massage et des chambres d'hôtes... dans une église. Oui, vous avez bien lu. La chapelle Saint-Antoine de Casteau (Soignies) s'apprête à devenir un centre de détente et de bien-être. C'est en tout cas le projet d'Alfonsa Sicorello, une habitante de Jurbise, qui vient de faire l'acquisition des lieux. "Le permis sera déposé, je l'espère, au début de l'année 2020", confie-t-elle.

Les détails plus concrets (aménagement exact de l'espace wellness, nombre de chambres, ...) doivent encore être étudiés avec l'architecte et les ingénieurs. "Je ne suis propriétaire que depuis quelques jours donc nous en sommes juste aux prémices. Mais il s'agira bien d'un lieu familial et de détente et non un complexe hôtelier", rassure Alfonsa Sicorello.

De quoi évidemment soulager les habitants du quartier de la rue des Déportés qui craignaient déjà l'arrivée d'une salle de fête ou d'un autre projet provoquant des nuisances. "Je tiens aussi à préciser que la chapelle gardera son ossature extérieure", ajoute la nouvelle propriétaire de la chapelle. "Nous n'allons pas casser des murs ou détruire certaines parties comme le clocher. Il y aura probablement un aménagement à l'arrière et quelques rénovations, notamment des châssis."

La chapelle Saint-Antoine était à vendre depuis janvier 2019 au prix de 225 000 euros. Construite dans les années 20, la bâtisse a très longtemps servi de lieu de culte pour les Castellois. C’est la chorale du quartier des Bruyères qui se chargeait traditionnellement d’animer les messes. Mais les années ont ensuite eu raison de son état et les lieux ont été désacralisés. Mais avec cette seconde vie en perspective, l'histoire de la chapelle est donc encore loin d'être terminée.