Le centre de vaccination de Soignies enchaîne les évènements dans le but d’accélérer la vaccination dans la région du Centre. Après des journées sans rendez-vous, ou encore un marathon olympique de la vaccination, ce lundi est lancée la semaine blanche de la vaccination. Les écoliers, de 16 et 17 ans, sont invités à s’inscrire pour recevoir leur première dose pendant une semaine creuse dans l’enseignement.

Concrètement, ce sont environ 3500 élèves brainois et sonégiens qui sont concernés par cette opération. "Les écoles communales ont accepté la proposition de faire passer une liste afin de récolter un maximum de volontaires dans leur établissement", explique la porte-parole, Valentine Speleers. "Nous allons répartir les jeunes jusqu’au 29 juin pour atteindre notre objectif, c’est-à-dire, convaincre les adolescents de se faire vacciner. Bien évidemment, les parents sont au courant et ont leur mot à dire."

Un SMS est ainsi envoyé à chacun des volontaires pour spécifier leur jour et heure de rendez-vous. Ces derniers recevront le vaccin Pfizer, seul autorisé par les instances européennes pour ces catégories d’âge. "Nous avons choisi cette semaine-là, car nous pensons qu’elle est la plus facile pour fixer les rendez-vous", précise Valentine Speleers. "Les dates choisies sont bien réfléchies pour que l’enfant soit bien de retour de vacances, ou pas encore sur le départ, pour la deuxième dose."

Tout comme pour les adultes, le but du centre de vaccination de Soignies est de pouvoir retourner à la normale le plus vite possible. "Les mois d’été sont importants pour les plus jeunes", ajoute Valentine Speleers. "Ce sont les semaines où ils respirent après dix mois d’école. Ils retrouvent leurs amis dans des activités de loisir avec un sourire aux lèvres. On veut tous que ça soit le cas le plus rapidement possible, et on fait tout pour."

La course continue donc pour le centre. Rien ne semble arrêter l’équipe qui gagne chaque étape depuis plus de 459 jours de crise sanitaire.