Centre La commune de Landrecies a inauguré son pôle santé en présence d'une délégation de Manageois.

Il y a quelques jours, une délégation de Manageois a pris la route pour Landrecies, commune de Haut-de-France située entre Maubeuge et Cambrai. Patricia, la femme de Pascal Hoyaux, ainsi que plusieurs membres du collège communal dont le bourgmestre Bruno Pozzoni, étaient conviés à une cérémonie très spéciale. Didier Leblond, maire de cette commune jumelée avec Manage, a inauguré le nouveau "pôle santé" en lui donnant le nom de Pascal Hoyaux.

"J'ai proposé cela lors d'un conseil municipal", confie.Didier Leblond. "Cela a été voté à l'unanimité. Et c'était une évidence au regard de l'amitié que nous entretenons avec Manage. Le jumelage dépasse à certains moments les simples échanges. Cela va jusqu'à de l'amitié et beaucoup de respect. Voilà pourquoi nous avons choisi de le mettre à l'honneur. A Manage, il existe d'ailleurs déjà la place Edouard Bantigny, en hommage à un ancien maire de Landrecies."

Ce pôle santé a été construit progressivement depuis 2017. Il accueille aujourd'hui trois médecins et un sophrologue tandis qu'une infirmière va bientôt s'ajouter à l'équipe. "C'est aussi symbolique d'associer Pascal à ce genre d'endroit. Nous sommes vraiment ravis d'avoir pu mettre Pascal à l'honneur. Il le mérite bien. C'est une grande personne. Ce décès a été une vraie catastrophe pour nous. Et puis, nos deux communes sont jumelées depuis 1962, ce qui correspond exactement à l'année de naissance de Pascal Hoyaux. C'est symbolique mais Pascal était de ce fait très impliqué dans le jumelage."

En août dernier, c'est à Saint-Laurent-Médoc, dans le sud-ouest de la France, que Pascal Hoyaux a été mis à l'honneur. Le regretté bourgmestre de Manage décédé le 28 janvier dernier a donné son nom à une place de cette commune aussi jumelée avec la Cité du verre.

A Manage, l'école communale de La Drève prendra le nom de Pascal Hoyaux dans les prochaines semaines. "Nous espérions plus de rapidité dans les démarches mais il a fallu tout d'abord passer le point en collège ensuite en conseil communal pour suivre par une demande de reconnaissance à la Fédération Wallonie-Bruxelles", explique Bruno Pozzoni. "Ce lundi, le permis d'urbanisme pour l'enseigne est passé en collège. Dès l'avis favorable du fonctionnaire délégué, nous pourrons donner l'ordre à l'entreprise de placer le nouveau lettrage pour enfin organiser l'hommage officiel."

© DR

© DR