C’est une vaste et commune opération de contrôles routiers qui a été organisée ce samedi par les zones de police de Sylle et Dendre (Brugelette, Chièvres, Enghien, Jurbise, Lens, Silly) et Haute-Senne (Braine-le-Comte, Ecaussinnes, Le Roeulx, Soignies), renforcées par la police fédérale (maitre-chien drogues, corps d’intervention et détachement du Shape) et le service des douanes.

Plusieurs objectifs étaient ainsi poursuivis. Il s’agissait de lutter contre la criminalité envers les biens car une augmentation du nombre de vols dans habitations a été constatée en ce début d’année, lutter contre l’insécurité routière et particulièrement contre la conduite sous influence et lutter contre le trafic, la vente, l’import et l’export de produits stupéfiants.

Plusieurs points de contrôles ont été organisés ce samedi entre 16 heures et minuit sur les territoires des deux zones de police. Au total, 331 véhicules ont été contrôlés. 139 tests alcoolémies au volant ont été effectués. Il en ressort que quatre conducteurs étaient en état de conduite sous l’influence de l’alcool et que trois personnes étaient détentrices de produits stupéfiants.

Deux personnes ont fait l’objet d’un retrait immédiat du permis de conduire dans le cadre d’un conduite sous influence de stupéfiants. 23 infractions diverses en matière de circulation ont été constatées (défaut d’assurance, défaut de permis de conduire, défaut de contrôle technique, non port de la ceinture de sécurité,…) Deux individus signalés à rechercher ont été interpellés et plusieurs conducteurs ont été interpellés parce qu’ils n’avaient pas payé les amendes pénales infligées. Ces amendes, récupérées, représentent un montant total de 22.000 euros. Enfin, deux conducteurs circulaient avec du gasoil de chauffage et se sont vu infliger une amende respective de 100 et 500 euros.

"Ce genre d’opération démontre qu’il existe une réelle collaboration entre les zones de police, telle que voulue par la Ministre de l’Intérieur, mais également entre les zones de police locales et la police fédérale d’une part et, avec des services externes tels que les douanes d’autre part", insistent les deux zones de police concernées. Pareille opération sera encore organisée à l’avenir.