Centre

Une trentaine de policiers ont été mobilisés lundi pour mener dix perquisitions.

Ce jeudi matin, nous vous annoncions qu'un gros coup de filet a été opéré par la police de La Louvière. L'opération visait un trafic de stupéfiants (marijuana et cocaïne). Sous la houlette du service d'enquête et de recherche, une trentaine de policiers ont réalisé dix perquisitions simultanément ce lundi 24 juin.

Les enquêteurs ont ainsi pu démanteler un groupe de trafiquant qui opérait entre La Louvière et les Pays-Bas. "Les dealers allaient s'approvisionner aux Pays-Bas et revenaient régulièrement à Strepy-Bracquegnies pour livrer leur marijuana et leur cocaïne dans la région", détaille la police. "Nous les avons surpris en flagrant délit au retour de l'un de leurs voyages."

Dans la foulée de ce flagrant délit, la juge d'instruction a délivré les ordonnances nécessaires pour réaliser les perquisitions. Toutes concernaient des lieux sur le territoire de La Louvière sauf une qui visait une habitation de Binche. Au bout de ces différentes opérations, les dealers n'ont opposé aucune véritable résistance. Personne n'a d'ailleurs été blessé lors des interventions.

© DR

Les résultats ne se sont pas faits attendre puisque les policiers ont interpellé dix personnes. Toutes ont été auditionnées et cinq d'entre elles ont fait l'objet d'un mandat d'arrêt décerné par la juge d'instruction en charge du dossier.

Outre les arrestations, les forces de l'ordre ont mis la main sur une très grande quantité de stupéfiants. A commencer par 6,5 kg de marijuana. Les policiers ont aussi saisi 1 220 grammes de cocaïne et 100 grammes de résine de canabis. A la revente, ces différentes substances auraient une valeur d'environ 130 000 euros.

Il n'est donc pas étonnant qu'une importante somme d'argent ait également été retrouvée durant les perquisitions. La police a saisi 13 590 euros, 4 550 dollars et 70 Baht (monnaie thaïlandaise). Le coup de filet ne s'arrête pas là puisque sept véhicules, trois montres, trois bagues en or, douze téléphones portable et une tablette ont aussi été saisis.

Enfin, la police a trouvé du matériel de défense : un spray incapacitant, deux gilets pare-balles militaires, une cagoule militaire et deux armes à feu de type pistolet.