L’heure était à la fête pour la communauté italienne de la région du Centre, ce mardi soir. Après être passée par toutes les émotions tant le suspense est resté intense jusqu’au bout, cette dernière a pu exulter, la victoire face aux Espagnols s’étant finalement imposée à l’issue d’une séance de tirs au but.

À La Louvière, où les Italiens sont nombreux, les célébrations se sont poursuivies jusqu’en début de nuit, heureusement sans débordements majeurs. "En termes de fréquentation, nous étions en-deçà de ce que nous avons connu vendredi, lors du match Belgique-Italie", souligne-t-on du côté de la police locale de La Louvière.

"Nos équipes n’ont pas été sollicitées pour intervenir sur l’un ou l’autre débordement. En revanche, nous avons une fois encore constaté l’usage de feux de bengale et de feux d’artifices par quelques supporters, ce qui représente un réel problème de sécurité." Le message avait pourtant été rappelé mardi matin, par l’autorité politique locale et par la police.

Utilisée sans autorisation, par des particuliers et non des professionnels, dans une foule plus ou moins compact et sans précaution aucune, ces engins pyrotechniques peuvent être particulièrement dangereux, tant pour leurs utilisateurs que pour les personnes présentes aux alentours. Ce dimanche, l’Italie jouera sa grande finale. Reste à espérer que d’ici là, le sens des responsabilités s’imposera à certains… Pour que la fête reste la fête.