Le premier échevin Alain Jacobeus ne siégera plus au collège.

Malgré sa majorité absolue incontestable (66% et 17 sièges sur 23), le Parti Socialiste a mis du temps à officialiser les noms des sept membres du collège qui siégeront durant cette mandature 2018-2024. Le choix avait en réalité déjà été effectué il y a deux semaines mais restait en attente de la validation des instances socialistes. Ce qui a été fait ce lundi soir.

La nouvelle équipe est presque une copie conforme de l'ancienne. Six des sept précédents mandataires sont conservés, seul Alain Jacobeus a décidé de ne plus siéger. "Il pouvait être échevin mais il a souhaité rester uniquement conseiller communal car il ne voulait plus avoir de charge échevinal à 68 ans. Il reste tout de même Grand Matout de l'ordre des Tchats mais ce n'est pas un poste officiel", commente Karl De Vos qui reste bourgmestre en charge de la sécurité, du budget et de la communication.

Comme l'exige de le nouveau règlement, deux femmes doivent siéger au collège de Chapelle-lez-Herlaimont. C'est ainsi que Tatiana Jerebkov devient échevine (mobilité, emploi, tourisme) et prend numériquement la place d'Alain Jacobeus. Pour le reste, pas de changement notable si ce n'est que Bruno Scala devient premier échevin. Il sera en charge des travaux, de la jeunesse, de l'état-civil et de la présidence de l'ALE.

Mourad Sahli (second score avec 2.013 voix) a quant à lui souhaité rester président du CPAS. Il prend aussi l'échevinat des sports, de la famille et de la citoyenneté. Céline Meersman devient échevine notamment des finances, de l'environnement, du développement durable et de l'urbanisme.Dominique Deligio s'occupera entre autre de l'enseignement, de la culture, de la santé et du bien-être animal. Enfin, Luigi Chianta tirera l'échevinat du commerce, du folklore et du jumelage.