Centre

Les messages d'hommage se multiplient

Triste nouvelle pour les Louviérois et plus globalement pour la région du Centre et le monde politique. Ce samedi, on apprenait le décès de Willy Taminiaux, ancien ministre et ancien bourgmestre de la Cité des Loups. Instituteur, professeur et ensuite directeur dans l’enseignement spécial secondaire, Willy Taminiaux avait une longue carrière politique derrière lui.

Sénateur, ministre wallon et communautaire, député wallon, président du Parlement de la Communauté française Wallonie-Bruxelles, président de l’Union des villes et communes de Wallonie, président de l’Union des villes et communes belges, membre du comité exécutif de CEGLU (Cités et Gouvernement Locaux Unis), bourgmestre de la Ville de La Louvière de 2000 à 2006,… Aucune fonction ne lui était inconnue.

« Dans ses fonctions, il a toujours développé et défendu la démocratie participative. Homme politique de proximité, il a toujours souhaité que chacun puisse faire entendre sa voix, que chacun compte. Très actif dans la dynamisation économique et sociale de sa région, il a toujours cultivé l’ambition de mettre sa générosité et son sens des responsabilités au service de tous », communique la Communauté Urbaine du Centre. Willy Taminiaux avait d’ailleurs célébré, en janvier 2018, l’aboutissement de l’un de ses combats, la création de la circonscription électorale de la région du Centre.

Depuis l’annonce de son décès, les messages et hommages se multiplient. « C’est avec beaucoup d’émotion que je repense aux années passées à ses côtés, quant en tant que bourgmestre, il m’a accordé sa confiance et confié ses matières de prédilection à la présidence du CPAS. Ce fut un honneur de collaborer avec celui qui a contribué à placer La Louvière sur l’échiquier wallon, et à défendre ardemment la cause sociale », écrit Jacques Gobert, actuel bourgmestre de La Cité des Loups. En hommage à l’homme politique, les drapeaux de l’hôtel de ville ont été mis en berne ce samedi matin.

Laurent Devin, président de la CUC, se dit également « profondément triste. » « Un grand homme, une grande œuvre politique. Willy m’a donné le goût de la région du Centre. Il s’est battu pur elle et ses habitants. Avec passion. Cela a été un grand honneur de fêter avec lui l’aboutissement de son combat pour la création de la circonscription électorale de la région du Centre. » Tous partis confondus, l'homme n'aura laisser personne indifférent. 

"Le grand coeur de La Louvière a cessé de battre. Willy Taminiaux a marqué à jamais notre Région. Son exemple d'investissement total pour ceux qui souffrent, pour le logement pour tous, pour la richesse des différences est aussi immense que le sourire dont il se séparait jamais. La liste de ce que cette homme, philosophe et pourtant toujours simple, nous a apporté est énorme", ajoute Xavier Papier (cdH). Du côté du PTB, Antoine Hermand "gardera en mémoire quelqu'un de gentil et proche des gens." 

Les funérailles de Willy Taminiaux se tiendront ce vendredi.