Ce montant permettra d’entamer la 1re phase des travaux entre Lobbes et Erquelinnes.

À l’instar du dossier de la Nationale 5 au sud de Charleroi, celui de la RN 54 semble avoir pris un nouveau tournant. De fait, le Gouvernement wallon a décidé hier de dégager une enveloppe de dix millions d’euros sur un projet global de 25 millions d’euros au profit de cette nationale reliant Lobbes et Erquelinnes.

Au titre de route de l’Emploi, cet investissement permettra d’ici 2019 de réaliser l’étude technique fine du projet permettant l’obtention du permis d’urbanisme, de mener la procédure de remembrement agricole, d’effectuer les expropriations, d’adjuger et engager budgétairement les premiers marchés publics de travaux et réaliser une première phase de travaux. Ces derniers concernent les terrassements, la construction d’ouvrages d’art, l’écoulement d’eau et la réalisation de ronds-points.

Comme l’a rappelé le ministre wallon des Travaux publics, Maxime Prévot (CDH), à la députée socialiste Virginie Gonzalez lors de sa question parlementaire, "la concrétisation de la liaison N 54 Charleroi-Maubeuge entre Lobbes et Erquelinnes (14 km) constitue un enjeu important tant en termes de mobilité, que de développement socio-économique, pour les populations locales, mais également au-delà pour les acteurs économiques wallons de la région de Charleroi-Sud Hainaut et français de la région de Maubeuge-Val de Sambre."

Pour rappel, le 21 février 2013, le Gouvernement wallon avait adopté définitivement la révision des plans de secteur de La Louvière-Soignies et de Thuin-Chimay en vue de l’inscription du périmètre de réservation de la N 54 Charleroi-Erquelinnes, dans le tronçon Lobbes-Erquelinnes.

La même année, la DGO1 et la Sofico avaient relancé les études techniques préliminaires sur le tracé dit Central 6 + retenu par le gouvernement. Ainsi, un inventaire des données existantes et des besoins pour réaliser les études techniques fines fut dressé.

Enfin et selon le planning, les travaux devraient débuter en 2017 et se terminer en 2020.


7.175.000 € investis au sud-Hainaut

Le Gouvernement wallon a retenu d’autres dossiers dans son plan Infrastructures 2016-2019 pour un montant total de 7.175.000 €. À Thuin, divers aménagements seront effectués à la rue Léopold II (RN 59) pour un investissement de 1.000.000 €. 

Cette même somme sera affectée à la sécurisation de la RN 53, axe très fréquenté qui relie Gozée à Beaumont. Lobbes bénéficiera d’une manne de 1.200.000 € pour la sécurisation et la réhabilitation du revêtement de la RN 559. Le dossier de sécurisation du carrefour Wagram, à Beaumont, a également été retenu par le Gouvernement wallon. 

Un subside de 725.000 € y sera affecté. Dans la Botte de Hainaut, l’entité de Sivry-Rance aura aussi son dû puisque la route N 53 rejoignant les lieux-dits Fondballe et La Fagne aura un nouveau revêtement à hauteur de 700.000 €. 

Trois dossiers chimaciens font partie du lot : la voirie reliant La Fagne à Beauchamps (700.000 €), la N 099 pour Chimay-Parapette (500.000 €) et la réhabilitation du revêtement de la N 589 à Baileux (650.000 €). Momignies, enfin, bénéficiera d’une aide de 700.000 € pour la réfection de la N 591 reliant Beauwelz et Macquenoise.