Charleroi La résidence Bughin-Durant, du CPAS de Charleroi, a ouvert officiellement ses portes aujourd'hui. 


Souvenez-vous, on vous en parlait en avril dernier: les résidents du home Bughin-Durant déménageaient de l'aile historique vers la nouvelle, flambant neuve. Depuis, les rénovations de l'ancienne aile ont pris fin, et l'ensemble de la résidence peut être utilisée. 

"La capacité totale de la résidence est ainsi portée de à 105 lits, contre 56 avant le début des travaux", explique le président du CPAS, Philippe Van Cauwenberghe (PS). "On peut ainsi offrir 10 de ces lits pour le service de Court Séjour, c'est-à-dire un accompagnement ponctuel d'une personne âgée pendant 90 jours maximum, de quoi donner un peu de répit aux familles et aux aidants proches."

De quoi faire un vrai "village pour personnes âgées", face au château de Monceau : "En plus de la résidence Bughin-Durant et ses 105 lits, il y a aussi un centre de jour (une sorte de crèche pour personnes âgées, NdlR) de 15 places qui ouvrira le 1er juin, les 24 appartements à loyer modeste de la résidence No Moncha et les 24 appartements de la résidence-service Les Peupliers."

© van Kasteel


On notera notamment le côté "green" du home, avec sa cour intérieure bien sûr, mais surtout son isolation complète et ses cuisines qui proposent des menus bios et/ou labellisés.

Il aura fallu 10 millions d'euros pour que le CPAS termine le projet à Monceau-sur-Sambre. Mais, et on aura l'occasion d'y revenir, il devrait aussi prochainement être question de la fin des travaux de rénovation au home de Couillet en automne 2019, "et nous continuons d'étudier l'implantation d'un hébergement sur le site de l'îlot Zoé Drion, où se trouvait l'ancien hôpital civil de Charleroi", conclut le président.

Pour info : une place dans une résidence du CPAS à Charleroi coûte environ 1.400€/mois, soit : une pension, une aide financière de la famille et - selon les cas - une aide potentielle du CPAS. L'admission se fait par priorité selon l'état de santé de la personne, avec une liste d'attente d'environ 1.000 noms.

Inauguration de la résidence
Inauguration de la résidence © van Kasteel