Un coup de poing américain et un pistolet d’alarme dans sa voiture : "c’est pour me défendre, au cas où"

Bulat ne conteste pas avoir porté ces deux armes prohibées, après avoir été victime d’une agression à la station-service du magasin Makro…

L.C.
Un coup de poing américain et un pistolet d’alarme dans sa voiture : "c’est pour me défendre, au cas où"
©D.R.

Bulat fait partie des gens qui en ont marre de se faire agresser. En 2019, ce dernier a été pris à parti par trois individus à bord d’une Audi noire à hauteur de la station-service du magasin Makro. Les agresseurs souhaitaient visiblement s’en prendre à son véhicule. Son épouse a également été victime d’une agression, au domicile du couple.

Lassé par ces actes de violence, Bulat a réagi en s'équipant d'un coup de poing américain et d'un pistolet d'alarme. Mais la détention d'armes prohibées est interdite en Belgique. Et les deux armes ont été découvertes lors d'un contrôle policier de la voiture de Bulat. « Le coup de poing américain se trouvait dans la portière conducteur et le pistolet d'alarme, avec quand même 5 cartouches dans le chargeur qui n'était pas engagé dans l'arme, a été retrouvé dans un sac dans le coffre », précise le parquet.

Bulat ne semble pas prendre conscience de la gravité des faits. "Je n'ai jamais utilisé les armes. Si je me fais agresser, je dois faire quoi ? Me laisser mourir ?"

Si le prévenu avait versé 150 euros pour la médiation pénale, il aurait échappé à la comparution devant le tribunal. À la place, le ministère public suggère une peine de travail. Jugement le 3 décembre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be