La défense de Johnny Falise conteste l'intention d'homicide

Les avocats de Johnny Falise ont plaidé mercredi après-midi devant la cour d'assises du Hainaut à Mons. Leur client est accusé, au même titre que son ancienne compagne Francine Genicot, d'une tentative d'extorsion avec la circonstance aggravante de meurtre, d'extorsions et de fraudes informatiques au préjudice de Jacques Hubinon et de sa compagne, Marie Simon, une femme qui souffre de déficience mentale. Le crime a eu lieu à Marcinelle, la nuit du 27 au 28 avril 2019.

La défense de Johnny Falise conteste l'intention d'homicide
©BELGA

Il ressort de l'enquête et des aveux de Johnny Falise qu'il a porté des coups à son beau-père, Jacques Hubinon, car ce dernier refusait de lui donner de l'argent comme il avait l'habitude de le faire, sous la contrainte, la violence ou la menace. Johnny Falise est en aveux des préventions. Seul le meurtre est contesté. "Pourquoi tuer sa source de revenus ?", demande la défense.

La défense plaide les coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner. "Le premier intervenant urgentiste a conclu à une mort naturelle, sans traces suspectes. Rien n'a été constaté au funérarium non plus, pourtant on nous raconte que Jacques a été roué de coups. Ce n'est que grâce à un témoin qui a alerté les autorités, qu'on a découvert que la mort de Jacques Hubinon n'était pas naturelle", plaide Me Thomas Puccini.

L'avocat a relu la première déclaration de Marie Simon, témoin des faits. "Il y a eu des coups. À un moment, Johnny Falise saisit Jacques par le cou, lequel chute sur le sol. Jacques est vivant et enfile son pyjama. Les accusés sont partis. Jacques n'a pas les apparences de quelqu'un qui a des difficultés particulières. Il s'est ensuite mis dans le lit, il s'est levé pour aller aux toilettes et il est tombé une deuxième fois. Johnny Falise n'a rien à voir avec cette seconde chute. Marie part chercher du secours auprès de Johnny et Francine, qui occupent son studio".

Dans sa deuxième audition, réalisée le 1er juillet 2019, Marie Simon déclare que, suite à cette chute, Johnny est arrivé dans le studio et a crié sur Jacques : "arrêtes de faire de la comédie".

La cause du décès est un hématome sous dural à la tête. " L'expert n'exclut pas une chute accidentelle secondaire", relève la défense qui plaide le doute raisonnable sur le lien causal entre les coups et la mort.

"Pourquoi aurait-il voulu tuer sa poule aux œufs d'or ? Cela n'a aucun sens", insiste Me Puccini, convaincu que son client aurait agi avec plus de violence s'il avait été animé de l'intention de tuer. "Il a saisi la victime par le cou, mais il s'est retenu. Le médecin légiste n'a constaté aucune fracture. Nous affirmons qu'il n'y a aucune intention de tuer dans le chef de Johnny Falise ! "

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be