Plus de 160 bâtiments équipés en photovoltaïque

L’accélérateur de transition énergétique Neovia va aider 27 communes du Hainaut à équiper leurs bâtiments en panneaux photovoltaïques.

D.A.
Plus de 160 bâtiments équipés en photovoltaïque
©D.R.

Face à l’explosion des prix des énergies fossiles, les communes n’ont plus vraiment le choix : elles doivent se mettre vite en capacité de réduire leurs consommations. En Hainaut, l’accélérateur de transition énergétique Neovia, une structure 100% publique créée voici deux ans, va préfinancer l’équipement en panneaux photovoltaïques de 163 bâtiments publics. Cela représente potentiellement un investissement de 12 millions d’euros.

Le contexte géopolitique et macro-économique difficile de ces derniers mois a fait grimper les coûts du gaz et de l’électricité à des niveaux jamais atteints. Si les achats groupés continuent à protéger les collectivités qui s’y sont rattachées pour quelques mois encore, les perspectives budgétaires sont affolantes. Neovia a tout d’abord lancé un appel auprès des communes associées pour qu’elles manifestent leur intérêt à l’égard d’installations photovoltaïques. Une étude de faisabilité technique et économique (quick scan) a alors été menée par les intercommunales Igretec et Ideta sur 280 bâtiments publics gérés par 27 communes candidates dont Aiseau-Presles, Charleroi, Châtelet, Farciennes, Fleurus, Thuin, Seneffe et Chapelle-lez-Herlaimont.

C’est ainsi que 163 bâtiments répondant aux prescriptions du projet ont pu être identifiés : il s’agit à présent de planifier les travaux selon une hiérarchie de priorités. Ce résultat est un réel succès, selon Raphaël Durant, le secrétaire général de l’intercommunale Ceneo qui pilote Neovia. L’équipement de ces infrastructures représente une production potentielle locale et décarbonée de 7.379 Mwh par an, ce qui équivaut à la consommation de plus de 2.300 ménages ! Concrètement, Neovia va préfinancer les études et travaux. Comme l’explique le président de Ceneo Loïc D’Haeyer, bourgmestre de Fleurus, les communes rembourseront en l’espace de 15 ans sur la base d’une rente annuelle fixe, intégrant les frais de maintenance.

Une rente inférieure aux économies réalisées. A Charleroi par exemple, le gain énergétique brut a été estimé à 3.000 Mégawatts heure d’électricité par an, selon l’échevin en charge de la Transition Xavier Desgain. Cela permettra d’immuniser 20% de la facture d’électricité de la ville des fluctuations des prix de l’énergie sur les marchés internationaux. Pour le président de Ceneo, l'annonce de la Commission européenne pour révolutionner le paysage énergétique européen (RePowerEU) va complètement dans ce sens. Avec Neovia, le Hainaut fait figure de précurseur !"

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be