30 mois de prison pour avoir frappé son ex-beau-frère ?

C'est la peine de prison requise par défaut contre Jean, auteur d'une violente agression.

30 mois de prison pour avoir frappé son ex-beau-frère ?
©BELGA

C'est au lendemain de Noël 2019 que la scène de violence a eu lieu devant le domicile de l'ex-compagne de Jean. Cette dernière venait d'appeler son frère, suite à des menaces proférées par Jean, quand son frangin a été agressé par le prévenu. "Il a reçu des coups de poing à la tête, alors qu'il se trouvait encore dans sa voiture, et des coups d'extincteur aux jambes", confirme le parquet.

Entendu sur les faits, Jean minimisait clairement son comportement en prétendant s'être défendu. Explication que le prévenu n'a pu rééditer devant le tribunal correctionnel de Charleroi puisqu'il a brillé par son absence.

Vu l'état de récidive de Jean, le parquet entend frapper fort et requiert une peine de 30 mois de prison, par défaut. Jugement le 20 juin.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be