Aiseau et Farciennes, l’improbable fusion ?

Le bourgmestre Hugues Bayet s’est exprimé sur la fusion entre les deux communes.

Thomas LEODET
HUGUES BAYET RENTREE
©CTLDT

Lors du conseil communal de Farciennes, Pauline Prös (Farcitoyenne) s'est interrogée sur l'éventuelle fusion entre sa commune et Aiseau-Presles. "J'ai lu les propos dans la presse de M. Deprez, échevin à Aiseau-Presles, et j'ai été surpris. Il indique qu'Aiseau a refusé la fusion mais je ne vois pas ce qu'il aurait pu refuser car il n'y avait aucune proposition sur la table. Il n'y a même pas eu de réunions sur le sujet", dit le bourgmestre Hugues Bayet. "Il y a bien eu des échanges informels entre bourgmestres et directeurs généraux. Il en est ressorti qu'on en demande tant et plus aux communes. On se rend compte que pour deux communes de 11 000 habitants, on ne s'en sortait plus. L'idée de fusionner pour combiner nos forces a été émise".

Selon Bayet, cette fusion serait intéressante. Les communes gèrent ensemble les logements publics, la zone de Police et l'Écopole. "Nos deux territoires sont imbriqués l'un dans l'autre à tel point que parfois ce serait plus simple que nos ouvriers communaux s'occupent d'une partie d'Aiseau et vice-versa". Il estime aussi à 14 millions d'euros le gain que pourrait amener cette fusion. "La Wallonie effacerait 11 millions d'euros de dettes de la nouvelle entité. On économiserait aussi 3 millions sur la législature en frais politique".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be