"Vous arrivez toujours en retard, bande de poulets, bande de crabes": Gaël insulte les policiers lors d'une intervention

Le prévenu n'avait rien à voir avec les faits pour lesquels les agents étaient requis à Fleurus.

"Vous arrivez toujours en retard, bande de poulets, bande de crabes": Gaël insulte les policiers lors d'une intervention
©FVH

De son propre aveu, Gaël admet avoir certains problèmes relationnels avec certains des inspecteurs de la zone de police Brunau. Il faut dire que le trentenaire est loin d'être un inconnu de la police et de la justice puisqu'il est connu pour 34 faits, dont des rébellions. Le 7 août dernier, Gaël s'est de nouveau retrouvé confronté à la police à Fleurus. Au départ, ce dernier n'était nullement ciblé par les policiers. Mais son comportement outrageant a changé la donne.

Selon le parquet, qui considère la version des faits émise par les policiers comme crédible, Gaël a insulté les policiers qui intervenaient sur un fait. Le suspect ciblé au départ est parvenu à fuir les policiers. Ce qui a eu le don de faire réagir Gaël : « vous arrivez toujours en retard, bande de poulets, bande de crabes », aurait lancé le trentenaire.

Interrogé sur les faits ce vendredi matin, Gaël conteste avoir tenu ces propos et prétend seulement avoir signalé aux policiers que le suspect avait pris la fuite. Toujours selon les policiers, Gaël aurait par la suite montré ses fesses avant de devenir violent lors du contrôle effectué. « J'ai remonté mon pantalon qui était trop large, tout simplement. Un policier est arrivé, m'a attrapé par le cou et m'a luxé l'épaule », se défend le prévenu. Gaël n'a pas jugé utile de déposer plainte au comité P. « Ils m'ont recontacté le lendemain pour avoir une discussion. Ils se sont excusés, et je me suis excusé. Ils m'avaient dit que l'affaire allait en rester-là. Donc je n'ai pas porté plainte. »

Le substitut Bury estime qu'une peine d'environ 6-7 mois de prison serait adéquate pour sanctionner l'attitude de Gaël. Me Toussaint, à la défense, plaide un sursis probatoire pour son client en état de récidive. L'avocat s'interroge toutefois sur les outrages. « Ils ont entendu le mot « poulet ». Est-ce à ce point une atteinte telle à l'honneur pour dire que les outrages sont établis ? »

Jugement le 24 juin.


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be