L’ECEPS innove avec une formation d’opticien à Marchienne-au-Pont

L’établissement communal d’enseignement de promotion sociale lance une formation d’opticien. Une première dans la région.

D.A.
L’ECEPS innove avec une formation d’opticien à Marchienne-au-Pont
©Albin

Avec une population de 3 500 inscrits, la filière de promotion sociale constitue à Charleroi l'un des trois piliers de l'enseignement communal, à côté de l'obligatoire et de l'artistique. "Notre réseau compte huit établissements communaux d'enseignement de promotion sociale (ECEPS) dont celui de Marchienne qui est le plus important" observe la Première échevine Julie Patte en charge de l'Enseignement.

L'implantation est installée en bordure du parc communal dans la rue Georges Tourneur, les cours s'articulent autour de huit sections et d'une centaine de modules courts (apprentissage de logiciels, art floral, français, œnologie, habillement, etc.). "Nous voyons la moyenne d'âge évoluer à la baisse", confie la directrice Stéphanie Boulin. "Alors que nous étions dans le passé sur la formation continuée, la plupart des élèves de nos sections de jour sont âgés de moins de trente ans. Certains reprennent leurs études après un décrochage scolaire, d'autres viennent chercher des qualifications pour entrer dans la vie active."

Dès la prochaine rentrée, une formation d'opticien étoffera l'offre pédagogique. Elle sera dispensée sur deux ans. "La force de nos cours, c'est leur ancrage dans le pratique (lire ici)" souligne la directrice. La ville a soutenu l'initiative. "Nous avons trouvé les moyens pour l'achat d'équipements", insiste Julie Patte. Un budget de 23 000 euros a été réservé.

L'ECEPS de Marchienne sera la seule école de la région à proposer cette formation certifiante. "Nous l'avons fait pour répondre aux besoins du secteur." Selon la directrice, de nombreux opticiens pleurent pour pouvoir accueillir des stagiaires. "Les formations assurées par les grandes enseignes d'optique sont superficielles et incomplètes, elles visent davantage des objectifs commerciaux que techniques."

Il y a un autre facteur qui a favorisé le projet. C'est le vieillissement de la population. "De plus en plus de personnes rencontrent des problèmes de vue, l'usage intensif des écrans n'y est pas non plus étranger."

Pour les cours, les préinscriptions sont ouvertes. "Nous en avons déjà quatre ou cinq mais nous tablons sur une trentaine d'élèves. Dès que ce nombre sera atteint, la procédure sera clôturée."

> Infos : 071/51.60.88 et www.ecepsmarchienne.be

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be