Il tripote de force une septuagénaire: sursis probatoire de 5 ans

La mesure de faveur plaidée par la défense a été octroyée, ce mardi matin, à Philippe. L'homme était en aveu d'une agression sexuelle.

Il tripote de force une septuagénaire: sursis probatoire de 5 ans
©BELGA

Le 16 mars 2021, jour des faits, la septuagénaire de 73 ans s'est rendue chez Philippe pour prendre du bois. Ce dernier a profité de l'absence d'un ami de la victime dans la pièce, pour agir. "Il a agressé de manière violente la victime. Il lui a touché les seins, le sexe avant de l'embrasser de force", soulignait le substitut Daniel.

À l'audience, le prévenu avait enfin admis avoir adopté un comportement déviant vis-à-vis de la victime. Pourquoi ? Même le prévenu ne sait pas le dire. "À l'époque, je buvais beaucoup. Maintenant, je suis en traitement et totalement abstinent", confirmait-il.

Pour le parquet, Philippe est un danger pour la société. Non seulement parce qu'il a déjà été condamné pour le viol d'un enfant, mais aussi parce que sa personnalité pose question. "L'expertise réalisée confirme que c'est une personne qui a des impulsions et de gros besoins sexuels. La consommation d'alcool facilite son passage à l'acte. Des ex-compagnes le décrivent même comme un "obsédé sexuel" ".

Pour éviter toute récidive, le substitut Daniel avait requis une peine ferme de 3 ans de prison. Mais comme suggéré par la défense, Philippe a finalement obtenu un sursis probatoire de 5 ans avec une peine de 30 mois de prison. Il devra prouver son abstinence à l'alcool, mener une thérapie pour auteurs d'infraction à caractère sexuel et poursuivre une formation professionnelle.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be