Jérôme "n'a pas eu d'autres solutions" que de voler du carburant à deux reprises

Une saisie sur salaire a poussé le prévenu à commettre deux vols de carburant, dit-il.

L. C.
Jérôme "n'a pas eu d'autres solutions" que de voler du carburant à deux reprises
©GUILLAUME JC

En mars dernier, Jérôme s'est retrouvé dans une situation financière délicate. Une saisie sur salaire l'a, selon lui, poussé à commettre deux vols. « Je n'avais pas le choix. J'avais 0 euro sur mon compte bancaire. C'est la seule solution que j'ai trouvée. »

À deux reprises, Jérôme a volé du carburant. Une première fois après avoir repéré un bulldozer sur un chantier à Montignies-sur-Sambre. Une seconde fois dans le zoning industriel où il travaille. Et pour agir, Jérôme avait le matériel nécessaire : deux bidons et un tuyau d'arrosage pour siphonner le carburant.

« Les temps sont durs pour tout le monde »

Pour le substitut Maschiet, les difficultés financières ne sont pas une excuse. « J'entends les difficultés du prévenu. Mais les temps sont durs pour tout le monde. Vous vous imaginez si tout le monde se met à voler si on a des difficultés. » Pour une première devant un tribunal correctionnel de Charleroi, Jérôme risque une condamnation. Le parquet ne s'oppose toutefois pas à lui octroyer une chance via une peine de travail.

Sans avocat, Jérôme ne souhaite pas la peine de travail et préfère un sursis.

Jugement pour le 21 septembre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be