Chareroi: manif pro IVG sur la place Verte

En même temps qu’à Bruxelles, une manifestation pro IVG a rassemblé près de 200 participants ce jeudi en soirée à Charleroi. Malgré la météo maussade.

D.A.
Chareroi: manif pro IVG sur la place Verte
©ALBIN

Bravant la pluie, près de 200 participantes et participants ont rejoint la place Verte à Charleroi ce jeudi pour manifester leur solidarité aux femmes américaines dont les états se préparent à interdire l'avortement. Il s'agissait aussi de sensibiliser le monde politique belge à l'inscription de ce droit dans la constitution. Avant le début des prises de parole, ce sont des chants et des slogans qui ont animé le quartier : "nos corps, nos choix, nos droits" ou "so-so-solidarité avec les femmes du monde entier","un enfant c'est un choix, l'IVG est un droit", etc.

A tour de rôle, les responsables de Présence et Action Culturelles, Vie Féminine, des Femmes Prévoyantes socialistes, du Centre d’Action laïque ont insisté sur le désastre que va causer outre atlantique la révocation du droit à l’avortement, tel que vient de le décider la Cour suprême : 40% des femmes américaines sont en danger. Et parmi elles, les racisées et les précarisées seront en première ligne vu leur incapacité à pouvoir financer une IVG dans de bonnes conditions. "Elles se feront avorter clandestinement au péril de leur vie", ont insisté les organisatrices.

Il faut savoir que 50.000 femmes meurent chaque année d’avoir fait appel à des "faiseuses d’anges". En Belgique, le délai légal pour mettre un terme au développement d’un fœtus est de 12 semaines, délai qu’un projet de loi entend porter à 18. Quatre de moins qu’aux Pays-Bas où plus de 500 femmes s’expatrient en moyenne tous les ans pour pratiquer une IVG. Au terme des prises de parole des organisatrices, trois intervenantes de la FGTB, la CSC et le groupe Marianne des femmes du PTB ont insisté sur l’urgence et le caractère indispensable du combat : "être syndicaliste, c’est être féministe" a martelé Isabelle Wanshoor de la CSC. Car les femmes sont discriminées dans de nombreux domaines de la vie quotidienne. Travail, logement, pension, mais aussi droit à disposer librement de leur corps.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be