Charleroi: un nouveau règlement de police encore plus centré sur le bien-être animal

Le dernier conseil communal a donné lieu à des changements en faveur du bien-être animal. Tour d’horizon.

Charleroi: un nouveau règlement de police encore plus centré sur le bien-être animal
©PIXABAY

Lors du dernier conseil communal du 27 juin dernier, le conseil communal de Charleroi, un nouveau règlement général de police a été édité. Ils interviennent dans le but d'accroître le bien-être animal. Interdiction des robots tondeuses la nuit pour protéger les hérissons, feux d'artifices à bruit contenu, suppression de l'article inadapté sur les chiens dangereux, création d'un nouvel article "Espace Canin", obligation de clôture…

Ces modifications interviennent sur proposition de l'Echevine Alicia Monard et sur base d'avis rendus par CCBEA (Conseil Consultatif du Bien-être Animal). Le nouveau RGP permettra ainsi d'ajouter un volet plus répressif pour soutenir la lutte contre la maltraitance et la négligence des animaux. "C'est un travail de longue haleine, mené avec mes services et la Police administrative", se réjouit l'Echevine du Bien-être animal, Alicia Monard. Et de poursuivre, "Le RGP est pour nous un outil capital qui vient renforcer toute une série de sujets qui nous tiennent à cœur en matière de gestion des animaux sur le territoire, c'est vraiment un grand pas. Parce qu'à côté des conseils et de la sensibilisation que nous menons, il faut un volet répressif et contraignant."

Ce qui change concrètement :

Il est désormais interdit d’utiliser des appareils automatiques de tonte dans les parcs et jardins entre 18h et 9h du matin. Silencieux, ces robots tondeuses blessent grièvement les hérissons dont l’activité de chasse est crépusculaire et nocturne.

Pour obtenir une autorisation d'organisation, les feux d'artifices tirés sur le territoire devront obligatoirement être à bruit contenu. Cette disposition protégera de nombreux animaux, dont les chevaux et les oiseaux très sensibles au bruit.

L’article sur les chiens dangereux a été supprimé car jugé discriminatoire : potentiellement, toutes les races de chiens peuvent être dangereuses. Il revient dès lors au propriétaire de juger si son chien doit ou non porter une muselière. Toutefois, le port de la muselière pourra être imposé au propriétaire ou au gardien de l’animal en cas de sortie dans l’espace public, s’il a été constaté que l’animal a pu constituer un danger potentiel pour son propriétaire ou pour autrui en raison de ses attitudes comportementales et/ou caractérielles agressives, ou de sa sélection et/ou de son dressage au mordant, ou d’antécédents agressifs dont il aurait fait preuve.

Quant au port de la laisse reste obligatoire pour tous les chiens, dans tout lieu public ou privé, accessible au public, excepté donc dans les espaces canins spécifiquement prévu à cet effet.

Tout propriétaire, détenteur ou possesseur de chiens, cochons, vaches, ânes, chevaux, chèvres, moutons ou tout animal de basse-cours (poules, oies, canards, paons,…) est tenu de clôturer son terrain afin de maintenir ce ou ces derniers dans un enclos suffisamment solide et adapté au poids, à la taille et à la force de l’animal afin d’éviter qu’il ne s’en échappe et ne se retrouve sur la voie publique ou sur le terrain d’autrui.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be