La prison ferme pour David, qui a frappé quatre femmes dans un restaurant

Jennifer, sa compagne au moment des faits, devra effectuer une peine de travail de 150 heures.

L. C.
La prison ferme pour David, qui a frappé quatre femmes dans un restaurant
©GUILLAUME JC

Condamné à de multiples reprises par la justice pour des faits de violence (tentative d'assassinat, coups et blessures, etc.), David vient d'écoper d'une nouvelle peine de prison...

Ce dernier a frappé quatre femmes dans un restaurant bondé de Charleroi. Au départ, un mobile d'homophobie était retenu comme origine des faits. Mais de l'aveu même du parquet, cette circonstance aggravante ne pouvait pas être prouvée au-delà de tout doute raisonnable.

Le 2 juillet dernier, les parties civiles ont célébré l'anniversaire d'un neveu autour d'un bon repas au restaurant. Tout allait bien jusqu'à ce fameux passage dans les toilettes. D'un côté, on évoquait des insultes, des remarques à caractère homophobe proférées dans les toilettes. Du côté de Jennifer et de David, on invoquait plutôt une agression subie par l'une des adolescentes du couple, âgée de 14 ans. « Ma compagne est allée demander des comptes. Mais moi, j'ai simplement été séparer les gens. Je n'ai jamais porté de coups », prétendait le père de famille.

Jennifer, elle, assumait les faits en confirmant s'être battue avec la présumée agresseuse de sa fille. Les trois scènes filmées par les caméras de surveillance du restaurant et visionnées lors de l'audience contredisaient les dires de David.

Une peine de 4 ans de prison était requise contre le prévenu, en état de récidive. Pour la désormais ex-compagne, deux ans de prison étaient sollicités.

Le prévenu a écopé de la prison ferme. Jennifer a eu plus de chance en obtenant une mesure de faveur.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be