Incendie à Marcinelle: "l'enfant de 5 ans qu'on accueillait a joué avec l'allume-gaz, il a mis le feu à un nounours", explique l'occupante

Dans la rue du Basson à Marcinelle (Charleroi), jeudi soir vers 23 heures.

Incendie à Marcinelle: "l'enfant de 5 ans qu'on accueillait a joué avec l'allume-gaz, il a mis le feu à un nounours", explique l'occupante
©FVH

Jeudi soir vers 23 heures, un incendie s'est déclaré dans un immeuble comportant deux appartements à Marcinelle (Charleroi), dans la rue du Basson. Le feu a pris dans une des chambres du premier étage, occupé par un couple et un enfant de 5 ans.

"C'est le petit qui s'est réveillé et qui est allé chercher l'allume-gaz dans la cuisine pour jouer avec dans la chambre. Mon compagnon et moi dormions. Il a apparemment essayé de mettre le feu à une petite peluche, et paniqué l'a jetée sur le matelas... qui a commencé aussi à prendre feu", raconte l'occupante des lieux, qui a tout perdu dans l'incendie. "Mon compagnon a essayé d'éteindre l'incendie mais s'est vite rendu compte qu'il n'y arriverait pas, on est descendu dans la rue pour attendre les pompiers en prévenant l'occupant du rez-de-chaussée d'évacuer."

Les pompiers sont arrivés peu de temps après, depuis la caserne de Marcinelle toute proche. Pour attaquer les flammes, deux pompiers sont entrés par le rez, deux autres par les fenêtres du premier. En quinze minutes, ils ont pu éteindre l'incendie qui dégageait une épaisse fumée noire. L'appartement de l'étage est détruit par les fumées et les flammes, celui du rez-de-chaussée occupé par un jeune homme a subi des dégâts des eaux. Mais tout le monde va bien: l'ambulance envoyée sur place en prévention n'a pas servi.

La police locale de Charleroi a établi le constat.

Incendie à Marcinelle: "l'enfant de 5 ans qu'on accueillait a joué avec l'allume-gaz, il a mis le feu à un nounours", explique l'occupante
©FVH
Incendie à Marcinelle: "l'enfant de 5 ans qu'on accueillait a joué avec l'allume-gaz, il a mis le feu à un nounours", explique l'occupante
©FVH

Correctif 9/08 11h30: Suite à une contact avec l'occupante des lieux, plusieurs éléments de cet article ont été rectifiés. Les témoignages recueillis sur place le soir-même comprenaient de mauvaises informations: il n'y avait pas trois enfants sur place, mais un seul (deux dormaient ailleurs ce jour-là). Il n'y a aussi pas eu d'intervention d'un voisin, selon l'occupante. Des précisions et son témoignage ont été ajoutés à l'article.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be