Après des années, le panneau "folklorique" de Thiméon remplacé par une plaque officielle

La rue, une grande artère avant la construction de l'échangeur autoroutier qui en a fait une petite impasse, était laissée à l'abandon, se plaignaient les riverains. Petit à petit, ça bouge niveau communal.

Après des années, le panneau "folklorique" de Thiméon remplacé par une plaque officielle
©D.R.

Quand nos lecteurs pensent vivre une injustice et qu'aucun recours n'a fonctionné, ils se tournent parfois vers la presse pour se faire entendre. Et parfois, la presse relaie les griefs et mécontentements. Mais à l'inverse, quand c'est bien, il faut aussi pouvoir rendre à César ce qui est à César. Ici, César, c'est la commune de Pont-à-Celles.

Nous vous rapportions il y a un peu moins d'un an la situation catastrophique que vivait la vingtaine de riverains de la chaussée de Viesville, à Thiméon.

Leur rue historique n'a plus grand-chose de la chaussée qu'elle fut autrefois: la construction de l'échangeur E42-E420 il y a un paquet d'année l'a transformée en impasse... où plus aucun travaux chantier public n'a eu lieu en 20 ans! Nids-de-poule et ornières sont devenu le quotidien de celles et ceux qui doivent l'emprunter sur les quelques centaines de mètres pour rejoindre leur maison. Même la plaque qui portait le nom de la rue a disparu, et un habitant avait fini - par dépit après plusieurs fois contacté l'autorité communale - par bricoler un panneau mentionnant "Chée de Viesville / Les Manants" (le nom du bois proche) et l'accrocher sur un pylône en béton.

Après des années, le panneau "folklorique" de Thiméon remplacé par une plaque officielle
©D.R.

Contacté par nos soins après l'interpellation par un riverain, l'échevin des travaux Philippe Knaepen (MR), s'était rendu sur place en septembre dernier. "Ce n'est effectivement pas en bon état. J'ai envoyé une demande à l'administration pour obtenir une estimation de prix de réfection, je ne promets rien, mais ça ne ferait pas de mal", nous disait-il à l'époque. "Et la plaque de rue est... folklorique", fut-il bien obligé de reconnaître.

La première injustice est réparée: la rue est désormais clairement indiquée par un panneau officiel, nous a communiqué le fils d'un riverain avec image à l'appui. Pour la seconde, concernant l'état déplorable de la route, rien n'est encore sûr mais la question a été abordée lors du collège communal.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be