Déjà jugé pour avoir frappé sa compagne, Damien recommence un mois plus tard

En mai dernier, le futur papa avait obtenu une suspension du prononcé pour des faits similaires sur la même victime…

Déjà jugé pour avoir frappé sa compagne, Damien recommence un mois plus tard
©D.R.

Et un mois plus tard, Damien n’a visiblement pas pris conscience de la chance que la justice lui avait octroyé. Le 4 juin, le trentenaire a recommencé en adoptant un comportement, de nouveau, violent et inacceptable envers sa compagne.

Sous l’influence de la boisson, Damien s’est emporté et a fait au total deux victimes: sa compagne, dans un premier temps, avant d’asséner un coup de poing au filleul de cette dernière qui tentait de calmer les esprits.

À la même date, mais un an plus tôt, Damien se serait déjà montré violent envers la même victime. Scène vivement contestée par le prévenu. « Je n’étais pas présent sur place, ce n’est pas moi », insiste Damien.

Pour le parquet, les preuves dans le dossier ne sont pas suffisantes pour considérer que Damien était bien présent sur les lieux de la scène en 2021. Le substitut du procureur s’oppose fermement à accorder une nouvelle suspension du prononcé à Damien. L’avertissement très sérieux obtenu en mai dernier n’a pas suffit à faire cesser le comportement violent. Un sursis probatoire est requis, avec une condamnation à 8 mois de prison.

Me Cigna, à la défense, s’accorde avec le réquisitoire du parquet en plaidant également un sursis probatoire. Un strict encadrement pour la consommation d’alcool est évoqué.

Jugement ce vendredi matin.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be