En récidive, il tente de plaider une dernière chance mais écope de deux ans de prison ferme

La récidive coûte cher à Mohammed, en séjour illégal et pris à nouveau en train de vendre des produits stupéfiants dans les rues de Charleroi.

En récidive, il tente de plaider une dernière chance mais écope de deux ans de prison ferme
©BAUWERAERTS DIDIER

Le 3 mars dernier, la justice avait décidé de laisser une toute dernière chance à Mohammed. Condamné à 18 mois de prison pour séjour illégal et trafic de produits stupéfiants, ce dernier avait toutefois obtenu un sursis de 5 ans et retrouvé la liberté. Mais à peine cinq mois plus tard, Mohammed s'apprête à retourner en prison...

Le 12 juillet dernier, les policiers carolos ont remarqué un échange entre Mohammed et deux toxicomanes bien connus de la police. Interpellé, le dealer avait sur lui une quinzaine de boulettes de cocaïne et d'héroïne. Mohammed vendait pour assurer sa consommation.

Vu l'état de récidive assez proche, le parquet avait requis une peine de 4 ans de prison à l'encontre du prévenu, avec quatre mois de prison de plus pour le séjour illégal. Comme plaidé par la défense, la peine a été réduite. Mohammed est finalement condamné à 2 ans de prison ferme pour le tout.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be