Violences conjugales: au lieu des 7 ans de prison requis, Jonathan écope de 5 ans ferme

Le prévenu a fait de nombreuses victimes sur son passage.

Violences conjugales: au lieu des 7 ans de prison requis, Jonathan écope de 5 ans ferme
©Shutterstock

Le 8 novembre 2020, Claire (prénom d'emprunt) a été victime d'une pluie de coups inacceptables après avoir suspecté une tromperie via SMS par Jonathan. Cette dernière a également été poussée dans les escaliers par Jonathan, qui évoquait maladroitement une chute accidentelle dans les escaliers.

Deux des trois autres scènes de coups et blessures reprochées à Jonathan concernaient une seconde ex-compagne. Pour l'une d'entre elles, l'homme violent a été acquitté. Durant l'autre fait, Jonathan a frappé l'ex-compagne et asséné une gifle à la fille mineure de cette dernière.

Les derniers faits de violence ont eu lieu le 22 mars dernier. Sous le coup de mesures alternatives après la scène de coups évoquée ci-dessus, Jonathan a brisé l'une des vitres du domicile d'un homme, avant de lui asséner deux coups de poing. L'intervention policière avait également mal tourné puisque le prévenu avait outragé et menacé les policiers, tout en se rebellant.

Pour ces nombreux faits, le parquet avait requis une peine de minimum 7 ans de prison. Jonathan a finalement été condamné à 5 ans de prison ferme.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be