Violences conjugales: Enes poursuivi pour 2 scènes de coups et des faits de harcèlement

Pour le parquet, le prévenu doit être strictement encadré pour sa dépendance à la boisson et son usage à la violence.

L. C.
Violences conjugales: Enes poursuivi pour 2 scènes de coups et des faits de harcèlement
©BELGA

Condamné par la justice à 21 reprises, Enes enregistrera-t-il une 22e condamnation à son casier judiciaire ? Réponse lors du jugement le 31 août prochain. Avant ça, le trentenaire s'est expliqué ce mardi matin devant le tribunal correctionnel de Charleroi en mode vacations. L'homme détenu doit répondre de quatre préventions : trois scènes de coups et blessures et un harcèlement. Le dénominateur commun : la compagne de l'époque d'Enes.

Le 28 avril 2021, à Charleroi, ce dernier ne conteste pas avoir violemment agressé la victime à son domicile rue Terre Al Danse à Charleroi. « Il est venu sur place pour demander de l'argent à prêter. Mais la victime a refusé, alors elle a été victime de plusieurs coups », narre le parquet. Juste avant, par crainte de la violence d'Enes, la compagne avait sollicité l'intervention d'un voisin de palier. Lui aussi a subi les foudres d'Enes. « Il a tenté d'intervenir, mais lui aussi a reçu des coups. Heureusement, les deux victimes sont parvenues à enfermer le prévenu à l'intérieur du logement en attendant l'arrivée de la police. Il en a donc profité pour dégrader plusieurs meubles », lance le substitut Brichet.

Un an plus tard, nouvelle scène de violence sur la compagne de l'époque. Le frère de la victime a lui-même avisé la police. « Il a eu un appel de sa sœur lui disant qu'elle était victime de coups. En plein milieu de la nuit, elle a été réveillée par le prévenu, qui l'a insulté. » Entretemps, Enes conteste avoir harcelé la victime en se présentant à son domicile à 11h du matin. « J'y allais pour récupérer mes vêtements. Mon sac était prêt, mais elle a refusé de m'ouvrir la porte », explique le trentenaire.

Une peine de 2 ans de prison, avec un sursis probatoire strict, est sollicitée par le substitut Brichet. Ce dernier estime qu'Enes doit être encadré pour sa dépendance à l'alcool et sa propension à user de ses poings. Me Lepied, à la défense, plaide une mesure d'absorption avec un précédent jugement de juin dernier pour des faits similaires en février 2021.

Jugement fin du mois.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be