Par défaut, et sans surprise, il écope de 2 ans de prison: Adrien n'avait pas pris la peine de venir se défendre

Adrien avait choisi la voie de la facilité en ne venant pas s'expliquer devant le tribunal correctionnel...

Par défaut, et sans surprise, il écope de 2 ans de prison: Adrien n'avait pas pris la peine de venir se défendre
©GUILLAUME JC

Trois scènes étaient reprochées au prévenu. Le premier fait a eu lieu le 4 juillet 2020, lorsque Adrien a fracturé la main de Lindsay, une jeune femme qui pensait simplement pouvoir profiter d'une sortie entre amies.

C'est vers 3h30 du matin qu'un simple accident de roulage a dégénéré dans une violence extrême. « Les amies étaient en difficulté avec un groupe de jeunes, dont la cousine de la victime. Cette dernière est donc sortie de la voiture pour apaiser les choses, mais le prévenu l'a arraché, bousculé et jeté au sol », racontait Me Schonnartz, partie civile. Sa cliente a subi une fracture de la main, qui a nécessité une opération et provoqué une lourde incapacité de travail de plus de quatre mois...

Quelques mois plus tard, en octobre 2020 et avril 2021, Adrien a menacé sa mère et une voisine à sa compagne. « Il a détruit la boîte aux lettres de la voisine et menacé de la tuer si elle appelait la police », confirmait le substitut Brichet. Alors que ce dernier avait requis une peine de 18 mois de prison, par défaut, contre le prévenu, le tribunal correctionnel s'est montré plus sévère en prononçant une peine de 2 ans de prison.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be