Julien Reintjens, ex-conseiller communal MR qui voulait "casser du casque", condamné avec sursis

Il a été jugé devant le tribunal correctionnel, mais bénéficie d'une chance: s'il se tient à carreau et suit une formation de gestion de la violence, il pourra échapper à la prison.

Julien Reintjens, ex-conseiller communal MR qui voulait "casser du casque", condamné avec sursis
©D.R.

Souvenez-vous de Julien Reintjens, ex-conseiller communal de Châtelet, qui torse nu et armé d'une hache appelait à aller "casser du casque" à la Boum 2, à Bruxelles durant le confinement. L'histoire avait fait grand bruit à l'époque. Il a depuis démissionné de ses mandats - notamment au conseil de police de la zone de Châtelet - et le MR avait lancé une procédure d'exclusion à son encontre.

Il se défendait en disant qu'il avait surréagi, et "fait le show sur les réseaux sociaux", alors qu'il allait mal pour des raisons personnelles et qu'il en avait, de fait, gros contre la police. "Mais je ne suis pas pour la violence, j'ai été traité injustement", nous confiait-il. L'affaire s'est tassée.

La justice, elle, ne l'a pas laissé filer. Julien Reintjens vient d'être condamné à 12 mois de prison, ce que réclamait le parquet lors de l'audience: il avait déjà des antécédents pour des faits de violence. Cependant, le tribunal a estimé qu'il avait droit à une chance: il a obtenu un sursis probatoire d'une durée de 3 ans, en devant notamment suivre une thérapie en gestion de la violence et ne plus commettre d'infractions. S'il respecte ces conditions, il n'ira pas derrière les barreaux.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be