Le plan de mobilité de Charleroi Métropole soumis à l’avis citoyen

Charleroi Métropole va à la rencontre des habitants pour leur présenter les enjeux du projet de plan de mobilité. Premiers enseignements.

Didier Albin
E420 Frasnes contournement Couvin
©PKLE01

Après Philippeville ce lundi et Charleroi ce mercredi, c'est le 28 septembre en soirée à Beaumont que les séances d'information citoyenne autour de l'élaboration du plan de mobilité de Charleroi Métropole connaîtront leur ultime étape. L'objectif est de replacer l'enquête publique en cours jusqu'au 3 octobre dans son contexte socio-économico-politique et géographique, et de présenter les premiers résultats. Comme l'explique Jérémy Tournay du SPW, le Plan de Mobilité de Charleroi Métropole est un projet lancé par le SPW-Mobilité et confié au consortium emmené par Deloitte au début de cette année. Il concerne une population de 600 000 habitants répartis sur le territoire de 30 communes. Dans ce cadre, une enquête en ligne a démarré en juin, elle a déjà recueilli près de 800 réponses. L'objectif des séances d'info est d'en présenter les enjeux, les premiers résultats de diagnostic ainsi que les tendances. "Transformer la mobilité constitue une impérieuse nécessité, pointe le SPW.À politique inchangée, les dépla cements sont en effet condamnés à perdre de la vitesse alors que les émissions de CO2 vont continuer à augmenter." Il faut donc construire un nouveau modèle avec pour ambitions une meilleure fluidité du trafic, une amélioration de la sécurité, de la santé et de l'accessibilité aux multiples fonctions du territoire.

Accroître les parts modales des transports les moins polluants est une autre priorité. "Sur base de l'analyse de 674 réponses, des déséquilibres de représentation se font jour", selon Nicolas Roquet, l'agent d'Espace Environnement chargé de tirer les premiers enseignements. Des communes sont sous-représentées comme Châtelet, Farciennes, Couvin, Chimay ou Beaumont mais, surtout, Sambreville où le taux de participation est particulièrement faible par rapport à la population. "Parmi les répondants, 60 % effectuent leurs déplacements en voiture, 45 % ne prennent jamais le bus, 25 % utilisent le vélo au moins une fois par semaine. Un sur quatre parcourt moins de 10 km par jour, un autre entre 20 et 40. Ils sont une majorité à considérer que la voiture et la marche sont des modes de déplacement confortables et plutôt agréables. Mais pointent-ils, il y a des efforts, de sérieux efforts, à faire pour rendre le bus et le vélo plus attractifs." La démarche participative va se poursuivre : après la clôture de l'enquête en ligne et le partage de ses résultats, un plan d'action sera établi en lien avec une étude d'incidences. Leurs contenus sera à nouveau soumis à consultation d'août à novembre 2023, avant une finalisation pour début 2024. Infos sur le site Internet de Charleroi Métropole, à l'adresse.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be