Les deux dealers surpris par le PSO obtiennent le sursis simple

Le manège suspect de Karim et de Mohammed avait été remarqué par le Peloton de Sécurisation et Ordre Public à la ville haute.

Les deux dealers surpris par le PSO obtiennent le sursis simple
©FVH

Si les prévenus avaient pu être interpellés, c'est grâce à une ronde menée par le PSO de Charleroi, le 27 juin dernier. Karim et Mohammed étaient poursuivis pour la détention et la vente de cocaïne et d'héroïne et la détention de cannabis. À proximité du square Hiernaux, les policiers ont remarqué le manège suspect des deux hommes. « Deux personnes semblaient chercher du regard un groupe de personnes toxicomanes. Un acheteur a été ensuite en contact avec Mohammed. Une boulette a été échangée et l'argent du deal a été transmis à Karim », confirmait le parquet sur base des observations policières.

Par la suite, les deux hommes ont caché quelque chose dans les haies. Huit boulettes de cocaïne ont été découvertes dans ce fameux sac planqué en dernière minute. Le premier cité confirmait bien avoir détenu du cannabis, puisqu'il en est consommateur. Par contre, le jeune époux qui a laissé sa femme seule à Paris jurait ne pas avoir vendu les deux autres substances. Son acolyte indiquait ne pas être un consommateur.

Comme habituellement requis par le parquet dans ce type de dossiers, les deux prévenus ont écopé de 18 mois de prison. Le tout avec un sursis simple de 5 ans.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be