Décès de Tomy Delmotte : cinq ans de prison pour Anas Ateyaoui

L’auteur de l’unique coup de poing fatal au jeune homme, absent lors de son procès, est finalement venu à son prononcé.

 Tomy Delmotte, 26 ans, a été retrouvé gisant sur le parking d’une discothèque, dans le zoning de la Pépinière.
Tomy Delmotte, 26 ans, a été retrouvé gisant sur le parking d’une discothèque, dans le zoning de la Pépinière. ©Google

Si Tomy, 26 ans, s’est rendu au sein de la discothèque “The Room” le 24 septembre 2017, c’était tout simplement pour y fêter la future signature d’un contrat à durée indéterminée en tant qu’agent de sécurité au sein de la firme Securitas. Avec des amis, Tomy y faisait la fête. Mais la fête a viré au drame, après six heures du matin, lorsque le futur agent de sécurité a croisé la route d’Anas Ateyaoui, sur l’un des parkings jouxtant la boîte de nuit. Un seul coup de poing a suffi pour mettre fin à la vie de Tomy Delmotte.

Après avoir chuté au sol, ce dernier a succombé à une hémorragie cérébrale. Le fils, l’ami, le demi-frère n’a eu aucune chance face au boxeur professionnel.

Personne n’a porté secours

Morgan, également présent lors de la funeste soirée, était lui poursuivi pour non-assistance à personne en danger. Celui qui venait de passer la soirée avec Anas Ateyaoui au sein de la discothèque carolo avait confirmé avoir eu le seul réflexe de téléphoner à son meilleur ami, présent lui aussi dans la boîte, dix minutes après être repassé devant le corps inerte de Tomy. “C’est la première personne à laquelle j’ai pensé. Je lui ai montré le corps, allongé dans l’herbe, j’ai pris un peu peur puis je suis parti.” Pourtant propriétaire d’un GSM, Morgan n’a jamais appelé les secours, finalement intervenus sur place une demi-heure après la scène du coup de poing.

Tomy, retrouvé mort sur un parking à Gosselies

À ses côtés, aurait dû se retrouver le principal concerné. Mais Anas Ateyaoui fut jugé par défaut, absent des débats. Et ce lundi après-midi, ce dernier a créé la surprise en débarquant au tribunal correctionnel, assisté par Me Gras, pour écouter le jugement. Le prévenu a eu l’occasion d’entendre de vive voix la peine de cinq ans de prison prononcée à son encontre. Morgan, lui, est condamné à 10 mois de prison avec un sursis simple de 3 ans.

”Son avocate était censée être là”

Outre la culpabilité des deux prévenus, le tribunal correctionnel de Charleroi a aussi estimé qu’il n’y avait pas lieu de requalifier les faits en homicide volontaire comme le demandaient les proches de Tomy Delmotte puisqu’il n’y avait pas d’intention d’homicide dans le chef d’Anas Ateyaoui. Toujours selon le prononcé, aucun élément dans le dossier n’implique directement ou indirectement le boxeur dans le déplacement du corps de Tomy Delmotte, retrouvé quelques mètres plus loin dans l’herbe.

À l’issue du prononcé, le ministère public a sollicité l’arrestation immédiate d’Anas Ateyaoui. Ce à quoi Me Gras s’est fermement opposé, évoquant notamment l’absence involontaire de son client lors de son procès. “Il avait un avocat depuis le début et qui était censé être là. Si ce dernier avait travaillé normalement, on ne serait jamais arrivé à ça. Ce n’est pas de sa faute”, insiste le pénaliste carolo. Finalement, le tribunal correctionnel n’a pas ordonné l’arrestation immédiate du condamné.

La défense a d’ores et déjà annoncé son intention d’interjeter appel de la décision.

Tomy Delmotte, tué d’un unique coup de poing : son agresseur absent face à la justice

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be