Elle veut faire opposition mais l’huissier atteste avoir mis la lettre dans sa boîte : “je vous jure que je n’ai rien reçu”

Les choses ne s’annoncent pas bien pour Vanessa. Son opposition a été reportée au 13 février, pour qu’elle puisse voir avec un avocat ce qu’il est possible de faire pour espérer échapper à la prison.

 Le jeune homme est reparti libre du palais de justice.
Le jeune homme est reparti libre du palais de justice. ©BELGAIMAGE 

Si on part du principe que Vanessa ne ment pas, sa situation est probablement l’exemple parfait du “manque de pot”. Elle était au tribunal correctionnel pour faire opposition à un jugement la condamnant à 1 an de prison. “Je n’ai jamais été prévenue !” jure-t-elle ses grands dieux.

L’histoire est complexe : convoquée une première fois, dans le cadre d’un dossier qui n’a pas été détaillé ici, elle a envoyé un e-mail au tribunal pour demander de reporter l’audience. “Impossible pour moi de modifier mes horaires de travail.” La fois suivante, elle n’est pas venue. “Mais je n’ai jamais été prévenue de la nouvelle date”, dit-elle. Un jugement a alors été pris, temporairement, pour l’obliger à comparaître. Jugement qui a été mis dans sa boîte aux lettres par un huissier, mais elle n’a pas comparu non plus. Elle a donc été condamnée par défaut, sans avoir été entendue ni n’avoir pu se défendre. “Mais je ne l’ai jamais reçu, je vous promets. Je n’aurais jamais laissé couler comme ça !” explique-t-elle pour justifier son opposition.

Sauf que dans le dossier, tout est solide. “Techniquement, de notre côté tout est en ordre. J’ai l’huissier assermenté qui a déposé la lettre, j’ai vos absences répétées, j’ai le jugement prononcé en votre absence. Je n’ai donc aucun moyen d’accepter votre opposition. Si je prends le dossier tel quel, ça ne s’annonce pas bien pour vous”, explique la juge Jadin. Conseil fut donné à Vanessa de faire appel à un avocat, pour l’aider à justifier son opposition, et pouvoir rejuger son dossier en écoutant ce qu’elle a à dire pour se défendre. Peut-être en déposant une plainte officiellement pour vol de courrier ? Elle a jusqu’au 13 février pour trouver une “bonne excuse” qui vaudra devant le tribunal pour espérer échapper à la prison.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be