Boujama a bien fait de venir s’expliquer face à la justice

Le prévenu devrait obtenir un acquittement, le 2 février prochain. Les explications de ce dernier ont convaincu le ministère public.

Le prévenu devrait obtenir un acquittement, le 2 février prochain. Les explications de ce dernier ont convaincu le ministère public.
Le prévenu devrait obtenir un acquittement, le 2 février prochain. Les explications de ce dernier ont convaincu le ministère public. ©JC Guillaume

Déjà cité une première fois à comparaître devant la 10e chambre correctionnelle de Charleroi, Boujama a adopté un premier bon comportement en contactant le tribunal correctionnel pour solliciter un report de son dossier étant donné son absence. Ce jeudi matin, le prévenu a eu un second bon réflexe en venant s’expliquer face à la justice.

Poursuivi pour une scène de coups et blessures et un harcèlement envers sa compagne, le père de famille semble avoir eu les bons mots pour convaincre le substitut Brichet de son innocence. Boujama confirme bien avoir saisi le cou de sa compagne, lors d’une dispute conjugale fin septembre 2021. Mais le but était simplement de calmer la compagne. Pour le harcèlement dénoncé par cette dernière, le parquet considère ne pas avoir d’élément objectif dans le dossier pour confirmer la culpabilité du prévenu. Un acquittement, au bénéfice du doute, est donc requis pour ces deux préventions.

La même conclusion s’applique également pour le séjour illégal reproché à Boujama. Ce dernier montre, à l’audience, son titre de séjour français. Il n’y a donc pas de séjour illégal.

Jugement pour le premier jeudi de février.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be