Mounir et Younes, les deux copains, pris en flag par les caméras de surveillance de la Ville de Charleroi

L’un se dirigeait vers une personne avec une boulette en main, l’autre échangeait une boulette d’héroïne contre un téléphone.

L'un se dirigeait vers une personne avec une boulette en main, l'autre échangeait une boulette d'héroïne contre un téléphone.
L'un se dirigeait vers une personne avec une boulette en main, l'autre échangeait une boulette d'héroïne contre un téléphone. ©D.R.

Encore une fois, c’est grâce à l’efficacité des caméras de surveillance installées un peu partout sur le territoire carolo que deux jeunes dealers ont pu être interpellés. Le 20 octobre dernier, le manège suspect de Mounir et Younes est constaté au croisement de la rue d’Angleterre et de l’avenue Jules Henin à la ville-haute. “Mounir a été approché par une personne, a soulevé un panneau de chantier pour y prendre une boulette. Le second prévenu, lui, a été près de Mounir qui lui a remis une boulette d’héroïne afin de procéder à un échange pour un téléphone et une carte SIM pour appeler sa mère”, précise le parquet.

Ce jeudi après-midi, les deux jeunes hommes originaires d’Algérie ne contestent pas les préventions, dont le séjour illégal sur le territoire. Dès leur sortie de prison, ils promettent de quitter le Royaume. Dix-huit mois de prison sont requis contre Mounir, tandis qu’une peine inférieure est sollicitée contre Younes. Ces derniers plaident un sursis simple.

Jugement le 19 janvier prochain.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be