Condamné en mars pour des coups sur sa compagne, Gaylord recommence quatre mois plus tard sur une autre femme

Ayant écopé de 15 mois de prison, le prévenu espère obtenir des conditions probatoires grâce à son opposition.

Ayant écopé de 15 mois de prison, le prévenu espère obtenir des conditions probatoires grâce à son opposition.
Ayant écopé de 15 mois de prison, le prévenu espère obtenir des conditions probatoires grâce à son opposition. ©D.R.

Le 17 mars 2021, Gaylord a écopé d’une condamnation à 10 mois de prison pour des violences conjugales sur une première compagne. Normalement, cette condamnation judiciaire aurait dû suffire pour calmer ses pulsions violentes. Mais seulement quatre petits mois plus tard, Gaylord a démontré à tous son incroyable absence de remise en question sur son comportement en commettant une nouvelle scène de coups sur sa compagne actuelle…

“Maintenant, je suis calmé”

Ce vendredi matin, la même juge qui avait condamné Gaylord en mars 2021 a eu la désagréable surprise de revoir ce dernier. Condamné par défaut à 15 mois de prison, le prévenu est venu s’expliquer face à la justice après avoir formé opposition au jugement. D’après lui, la nouvelle scène de violence conjugale serait la faute de l’alcool. Mais que tout le monde se rassure, Gaylord est désormais calmé comme il le confie.

Lors de la même scène, ce dernier s’est aussi acharné sur le GSM de sa compagne. Pour le parquet, l’attitude de Gaylord est loin d’être rassurante. En témoignent son attitude de “semi-déni” et l’absence de remise en question. Sans oublier de nouveaux incidents dans la sphère familiale remontée jusqu’aux oreilles du substitut Bury. La confirmation de la peine de 15 mois de prison est fort logiquement requise.

Sans avocat, Gaylord jure être prêt à respecter des conditions probatoires et à prouver son abstinence à la boisson. Jugement le 10 février.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...