Déjà condamné pour vols, Dylan continue son manège pour pouvoir rouler avec sa voiture

Le jeune homme n’a plus droit au sursis et risque une nouvelle solide condamnation judiciaire.

Le jeune homme n'a plus droit au sursis et risque une nouvelle solide condamnation judiciaire.
Le jeune homme n'a plus droit au sursis et risque une nouvelle solide condamnation judiciaire. ©Belga

Par le passé, l’homme âgé de 27 ans a déjà écopé de 18 mois de prison et d’une peine de travail de 250 heures pour des vols et tentatives de vol. Et ce vendredi matin, c’est pour de nouveau trois vols que Dylan est cité à comparaître face à la justice. Cette fois-ci, il est uniquement question de plaques d’immatriculation volées à une pauvre victime et à la Ville de Charleroi.

En aveu des trois vols, Dylan parle, lui, “d’erreurs de jeunesse” et confirme s’être définitivement rangé du bon côté. S’il a agi de la sorte, c’est tout simplement pour échapper aux radars de la police afin de circuler tranquillement avec des véhicules pas en ordre d’assurance ou de contrôle technique. Compte tenu du solide casier judiciaire de Dylan (18 condamnations à son actif), le parquet requiert une peine de 14 mois de prison.

Se défendant sans avocat, Dylan espère plus que tout échapper à la prison même s’il n’a plus droit à obtenir une mesure de sursis. Une peine de travail est plaidée. “Maintenant je roule en trottinette électronique pour aller travailler. Ce sont des erreurs que je ne commettrais plus. Je vous avoue que la prison ne m’arrangerait pas. Je serais dans la misère et je perdrais tout. ”

Décision le 10 février prochain.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be