Pays de Charleroi : comment bien utiliser le nouveau sac vert Tibi

Toute la zone Tibi peut, depuis ce 1er janvier, compter sur des collectes des déchets organiques. Conseils clés pour un usage optimal.

Benoît Wattier
 Les camions collecteurs de l’intercommunale Tibi possèdent désormais deux espaces séparés: le grand pour les sacs blancs, le plus petit pour les nouveaux sacs verts…
Les camions collecteurs de l’intercommunale Tibi possèdent désormais deux espaces séparés: le grand pour les sacs blancs, le plus petit pour les nouveaux sacs verts… ©ÉdA – 60333068725 

Depuis ce premier janvier 2023, toutes les communes affiliées à Tibi peuvent compter sur une collecte des déchets organiques en porte à porte. L’an passé, sur les 14 communes affiliées à l’intercommunale de gestion des déchets, elles étaient déjà 9 à permettre la collecte de ce type de déchets grâce à un conteneur à puce. Les résultats sont là : en 2021, ces communes ont sorti des sacs blancs une moyenne de 33 kg de déchets organiques par habitant, réduisant de quelque 25 % le poids de déchets finissant à l’incinérateur.

Les cinq dernières communes à passer à une collecte séparée des déchets organiques ont préféré le sac vert biodégradable, plus adapté à leurs contraintes : Châtelet et Fleurus dès 2021, suivies de Chapelle-lez-Herlaimont, Fontaine-l’Evêque et Charleroi, cette année. Pour ces dernières, il faut dès à présent adopter de nouvelles habitudes. Et si Tibi et les communes concernées ont déjà communiqué aux citoyens à ce sujet, plusieurs points, qui reviennent régulièrement, ne sont pas encore assimilés et/ou parfaitement clairs. Petit rappel, donc.

Où se procurer des sacs verts ? Ils sont en vente dans les points de vente habituels des autres sacs, blancs et bleus. Leur intégration éventuelle au nombre forfaitaire de sacs “gratuits” via un chèque est laissée à l’appréciation des communes, précise-t-on chez Tibi.

Quand sortir les sacs verts pour leur collecte ? Le même jour que les sacs blancs. On peut consulter le calendrier offert par Tibi ou via une application gratuite (Recycle !) pour smartphone.

Que peut-on mettre dans le sac vert ? Tous les déchets organiques : déchets de cuisine, petits déchets de jardin, litières végétales, papiers de table et essuie-tout souillés.

Comment éviter que le sac biodégradable se détériore ? Il est conseillé de ne pas entreposer le sac dans un endroit humide et chaud, et éviter l’excès d’humidité dans le sac, par exemple, en mettant les restes de cuisine dans un sac à pain ou en plaçant des essuie-tout usagés dans le fond du sac vert afin d’absorber l’excès de liquide. Il est aussi judicieux de sortir le sac vert chaque semaine.

Et si l’on composte à domicile ? Ne pas changer, c’est une bonne manière d’obtenir un amendement de qualité. Le sac vert peut cependant servir à se débarrasser de déchets organiques difficilement compostables comme des coquilles de moules.

Quelques informations et conseils qui devraient être favorables à un recours encore plus important au tri des déchets organiques et tendres vers l’objectif ultime de 50 % de réduction du sac-poubelle blanc, de loin le plus cher. Bon pour le portefeuille, mais aussi pour l’environnement puisque ces déchets organiques sont ensuite compostés sur un site spécialisé, à Tenneville, le biométhane produit étant utilisé pour divers usages…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be