Un sursis probatoire pour Logan, plutôt adepte de la violence dès qu’il boit

Une kyrielle de préventions était reprochée au prévenu, qui était en aveu de la quasi-intégralité. Il fut finalement condamné pour tous les faits.

Logan occupait ses journées à descendre des dizaines de canettes d'alcool et à adopter un comportement ô combien violent envers ses proches.
Logan occupait ses journées à descendre des dizaines de canettes d'alcool et à adopter un comportement ô combien violent envers ses proches. ©Shutterstock

Entre 2016 et 2022, Logan occupait ses journées à descendre des dizaines de canettes d’alcool et à adopter un comportement ô combien violent envers ses proches. Telle une tornade inarrêtable, il a blessé son père, sa grand-mère et sa compagne de l’époque en leur assénant des coups de poing, en les repoussant ou en jetant des objets : paire de ciseaux, cendrier, béquille, chaise, etc.

Trois dossiers étaient ouverts à l’encontre de Logan. “Dès qu’un dossier était bouclé, un autre s’ouvrait”, confiait le parquet en insistant sur le rythme effréné de l’homme violent. Outre ces nombreuses scènes de violence, Logan a également été condamné pour un incendie involontaire. Alors qu’il venait de s’enfuir de l’hôpital Van Gogh, Logan s’est endormi avec une cigarette en main.

Pour l’ensemble des préventions, le substitut Signor avait requis une peine totale de 3 ans et 3 mois de prison avec des conditions probatoires. Un sursis probatoire de 3 ans a été octroyé à Logan, avec une peine de 3 ans de prison.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be