Violences sur sa compagne et sur un chauffeur TEC : 24 mois de prison

Alan, qui se trouvait à l’épreuve quand il a frappé sa compagne, ajoute une ligne de plus à son casier judiciaire.

Deux mois avant cette condamnation judiciaire de mai 2022, Alan a également usé de violence envers un chauffeur du TEC à Aiseau-Presles.
Deux mois avant cette condamnation judiciaire de mai 2022, Alan a également usé de violence envers un chauffeur du TEC à Aiseau-Presles. ©Fahy

Le 19 mai dernier, le même tribunal (qui a prononcé ce jeudi après-midi une condamnation à 24 mois de prison contre Alan) lui avait octroyé un sursis probatoire de 5 ans avec une peine de 15 mois de prison. À l’époque, le jeune homme avait commis des coups et blessures sur sa compagne et des faits liés à des produits stupéfiants. En signe de confiance, la justice avait octroyé des conditions probatoires à Alan, qui devait notamment ne plus boire d’alcool et ne plus commettre d’infraction.

Mais seulement sept petits mois plus tard, le 11 octobre dernier, Alan a récidivé en descendant une bouteille de Vodka et en frappant son actuelle compagne. Cette dernière, victime de violence conjugale deux fois par mois, avait eu une plaie ouverte au menton et reçu une pluie de gifles…

Un bris de vitre dans un bus TEC

Deux mois avant cette condamnation judiciaire de mai 2022, Alan a également usé de violence envers un chauffeur du TEC à Aiseau-Presles. Visiblement excédé d’être logiquement invité à débarquer du bus alors qu’il n’a pas payé de titre de transport, Alan a brisé la vitre de protection de la cabine du chauffeur, blessant légèrement ce dernier au visage. Ce jeudi après-midi, le tribunal correctionnel de Charleroi a décidé de prononcer deux peines distinctes contre l’homme violent : 18 mois de prison pour les faits sur la compagne, et une peine complémentaire de 6 mois de prison pour l’agression du chauffeur TEC.

Ce jeudi après-midi, le tribunal correctionnel de Charleroi a décidé de prononcer deux peines distinctes contre l’homme violent : 18 mois de prison pour les faits sur la compagne, et une peine complémentaire de 6 mois de prison pour l’agression du chauffeur TEC.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be