Le visage des Big Five en 2023, l'Echevine des Fêtes Babette dévoile le programme 2023

L’échevine Babette Jandrain lève un coin de voile sur le millésime 2023 des Big Five de Charleroi. Découverte.

Didier Albin
La brocante des quais reste l'un des événements majeurs des festivités carolos.
La brocante des quais reste l'un des événements majeurs des festivités carolos. ©Ngom

Les carolos ont le goût de la fête. Dans leur ville, ils ont surtout cinq belles occasions de la faire, les Big Five s’étalent de février à décembre. Quelles surprises l’agenda réserve-t-il en 2023 ? L’échevine en charge des Fêtes Babette Jandrain a accepté de lever un coin de voile en suivant l’ordre chronologique. Après une édition 2022 où Charleroi avait été la seule ville à maintenir son carnaval, les organisateurs ont mis à nouveau les petits plats dans les grands. “En raison des travaux de la ville haute, ce ne sera pas encore le retour de la grande parade citoyenne d’avant crise sanitaire”, confie l’échevine, “mais nous allons faire honneur à notre folklore : sortie de gilles, cérémonie de brûlage des corbeaux, animations avec le centre culturel l’Eden et divers partenaires, le spectacle et l’ambiance devraient être à la hauteur des attentes”.

Il faudra patienter jusqu’en juin, plus précisément le week-end le plus proche du solstice d’été, pour retrouver la brocante des quais, deuxième rendez-vous des Big Five. Avec une fréquentation de 80.000 visiteurs, l’événement a connu l’an dernier un succès… que la ville veut encore amplifier. “Un nouveau prestataire de services doit être désigné, nous allons relancer un marché public” indique Babette Jandrain. Fêtes de la musique et présence accrue d’artisans augmenteront l’attractivité.

Dans la foulée viendront les quartiers d’été. Là aussi, l’ASBL Charleroi Centre-Ville va devoir rechercher un nouveau partenaire. La décision a été prise de renoncer à occuper les quais de Sambre pour concentrer toute l’activité sur les places Verte et de la Digue. La configuration de 2022 a bien fonctionné. L’échevine entend professionnaliser la scénographie pour que ce lieu de villégiature des carolos qui prennent leurs vacances chez eux soit encore plus festif et accueillant. On en termine avec les fêtes de Wallonie, “ma deuxième fierté avec le carnaval”, glisse Babette Jandrain. En septembre prochain, elles se partageront entre ville haute et ville basse. Le village wallon du parc reine Astrid devrait déménager vers la place du Manège qui sera terminée. Une trentaine d’artisans y proposeront leurs produits à la faveur d’un rassemblement de confréries. La guinguette reprendra ses quartiers sur la place de la Digue à la ville basse. Quant au village de noël dont nous avons récemment fait le bilan, un nouvel appel à candidat prestataire va être relancé.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be